Pablo et la chaise – Delphine Perret

pablochaiseJ’en ai assez de Delphine Perret : je ne peux ja-mais écrire du mal d’elle. Pourtant j’essaie de trouver un point faible, un trait irrégulier très très moche, une faute d’orthographe, un manque d’émotion, une couleur qui pique les yeux…mais rien, elle est toujours à la hauteur. Pablo et la chaise est adorable à souhait. Au début, cet enfant m’agaçait : encore un petit égocentrique me disais-je. Mais pas du tout ! Un môme qui déborde d’imagination voilà tout.

★★★★☆

Personne ne parle de lui dans les journaux aujourd’hui, pourtant, il s’en est passé des choses le matin de son anniversaire : une croûte au genou et hier une victoire au foot. On apprend en plus que Pablo est un cascadeur – encore méconnu, mais ça ne saurait tarder, il n’a peur de rien. Les croûtes ça le connait, il en a des tas : au tibia, au coude, à l’avant-bras, au menton, à la cheville et au poignet. Mais quand on est cascadeur professionnel ma bonne dame, on les tolère comme un homme. Je m’égare avec cette histoire de croûtes…Aujourd’hui c’est donc l’anniversaire de Pablo, en déballant son cadeau il s’attendait à tout sauf à ça : une chaise. Imaginez sa détresse. « C’est pour te tenir un peu tranquille ! » lui dit-on.

Pablo trouve rapidement une utilité à son cadeau d’anniversaire peu commun. Et le voici donc prenant la route, sa chaise sur le dos. Il allât jusqu’au bout du pays pour ensuite épater une foule de passants en faisant un numéro d’équilibriste incroyable avec sa chaise. Il écuma les pays jusqu’à devenir un artiste de grande renommée. Mais après la gloire, le luxe et les paillettes, il décida finalement de reprendre la route pour rentrer chez lui, où toute sa famille patientait sagement.
« - Ah te voilà !
Une assiette l’attendait, il manquait juste une chaise.
– J’ai tellement de choses à vous raconter !
Pablo tira sa chaise sous ses fesses et s’assit dessus, pour la première fois. »

Je me souviens de ma première chaise, une chaise de bureau qui signifiait : tu grandis, pas d’bol hein ? Voilà comment j’ai interprété le message de Delphine Perret : grandir, mes fesses : l’imagination se conserve même dans l’émancipation. N’est-ce pas lorsque l’on est petit que l’on rêve de son avenir ? Maîtresse, coiffeuse, écrivain, pompier…ou artiste de cirque ? :) Pablo a su garder son imagination, a peut-être découvert sa vocation mais surtout il a trouvé sa place dans sa famille : il y aura toujours une chaise pour lui. Beaucoup de jolis messages dans cet album ravissant. On t-on vraiment besoin de faire remarquer qu’on est vachement contentes ?

Bravo les Fourmis Rouges. ça m’énerve les gens parfaits comme ça là.
Et merci à Delphine Perret pour avoir inséré le mot « croûte » à plusieurs reprises, on aime beaucoup ce mot, il en faut peu pour nous faire plaisir.
Croûte Croûte Croûte.

Pablo et la chaise, Delphine Perret (Les Fourmis Rouges)
en librairie aujourd’hui ! (19/02/15)
9782369020349 – 14€
à partir de 4 ans

4 thoughts on “Pablo et la chaise – Delphine Perret

  1. Oh, j’adore le mot croûte aussi (égalité avec poney).
    Et j’aime bcq delphine perret aussi. Elle est venue dans la classe de ma fille, du coup, elle aussi lui voue un culte !

  2. Pingback: ❤ Pablo et la chaise ❤ de Delphine Perret aux Fourmis rouges - Chez Gaëlle la libraire!Chez Gaëlle la libraire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>