Petite – Anne Cortey & Audrey Calleja

Une deuxième collaboration pour Anne Cortey et Audrey Calleja : elles avaient déjà mis leur talent en commun pour un album paru chez Autrement en 2010 Mange ta chambreElles reviennent avec douceur et volupté pour nous offrir un délice de lecture : Petite.

petite

Une fillette prénommée “Petite” se réveille au beau milieu d’une prairie, constate sa petitesse et exprime son souhait d’être à hauteur de montagnes. Au contact d’une colonie de fourmis, elle va pénétrer dans un tunnel bien sombre, elle fait face à l’inconnu, à un trou bien trop étroit pour avancer. C’est bien la première fois que sa taille l’incommode…le tunnel finit par s’élargir tout au bout et une maison suspendue au-dessus du sol par des nœuds. Elle est sur le point de partir, la petite arrive à y entrer juste avant son envolée.

★★★★☆

Que de compliments à faire sur cet album !
La légèreté du crayonné d’Audrey Calleja semble animer le décor, les éléments semblent s’envoler grâce à leur superposition. Les motifs qu’elle nous offre sont admirables : son style épuré remplit de poésie une page dans son intégralité. Les détails sont si parfaitement ordonnés que je me suis demandée s’il n’y avait pas une touche feng-shui dans ces pages parce qu’on s’y sent si bien :)

Et le texte alors, quelles idées dégage t-il ? On peut y voir de nombreuses significations : je pense que c’est avant tout un message décomplexé sur l’acceptation de soi, ou plus simplement une fillette qui gagne en maturité, qui grandit ou encore une histoire sur la différence : il faudrait peut-être qu’un jour, je grandisse comme les autres. L’enfance bien tranquille va subitement devenir un tourment : l’adolescence vient juste après. Grandir effraie, que va t-on trouver dans cette période adolescente à part complications, craintes et inconnu ? La Petite est bien obligée d’en passer par là : la prairie est haute je me faufile dans la masse.

Un tour de force que les représentations des auteurs :
Ainsi je suis dans la vie de prairie : le quotidien
Le soleil luit, le jardin se réveille et s’agite après de longs mois de repos : entrée dans l’adolescence, la puberté

L’araignée bienveillante qui aide la petite à détacher les noeuds de la maison n’est-elle pas le symbole de la parentalité ? Vraiment, cet album parle tout seul, lire entre les lignes devient un jeu d’enfant. Mais la plus jolie pensée à la lecture de cet album c’est que le monde devient bien plus joli et simple lorsque l’on sait s’aimer tel que l’on est.

petiteextrait

Petite, Anne Cortey (texte) & Audrey Calleja (illustrations)
(A Pas de loups)
disponible depuis le 25 novembre 2015
9782930787152 – 16€
à partir de 5 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>