Son

Luna la nuit – Ingrid Chabbert et Clémentine Pochon

9782354190972,0-4356164

La nuit, Luna a peur et se cache sous une montagne de coussin, espérant retrouver le jour rassurant. Son père travaille toute la journée et sa mère est alitée, endormie par les médicaments. A l’école, elle a du mal à s’ouvrir aux autres, préfère rêver et prétendre que tout va bien. Jusqu’au jour où arrive Marie, l’autre fille de son père, qui va désormais vivre avec eux une semaine sur deux. Luna est plutôt contente, jusqu’à ce qu’elle se rende compte que Marie aussi a peur la nuit…

★★★★★

Wow ! Ce fut ma première réaction, entre stupéfaction et frisson, lorsque je suis arrivée à la dernière page de cette bande dessinée. Est-ce que j’ai loupé des cases ? Pas bien regardé le dessin ou compris le texte ? Pas voulu voir, peut-être ? Ou étais-je volontairement induite en erreur parce que les auteurs ont choisi de montrer une chose plus qu’une autre ? Hum, vous devez être bien intrigués ! Et c’est très délicat de vous parler de cette BD sans vous ôter la surprise qui sera peut-être également la vôtre lorsque vous découvrirez ce magnifique album !

Luna-la-nuit-p9 Luna-la-nuit-p10 Luna-la-nuit-p13

Je me contenterais alors d’évoquer le texte d’Ingrid Chabbert, à la fois tout en retenue et d’une puissance évocatrice où l’on sent tout le mal-être et l’émotion à fleur de peau de cette enfant minée par l’angoisse, par cette mère totalement absente, incapable de sortir de son lit et qui ne sera même pas là pour la retrouver à l’hôpital quand elle se cogne brutalement contre un mur à l’école. Un texte en économie de mots, à l’image de la personnalité de Luna, effacée, triste et pourtant pleine d’imagination, de rêverie. Et puis il y a les dessins de Clémentine Pochon, dont c’est le premier album de bande dessinée, qui s’articulent à merveille avec le texte d’Ingrid Chabbert, qui montre ce qui n’est pas dit, qui suggère par un magnifique trait fin au noir et blanc, avec seulement quelques couleurs. Il y a de la délicatesse dans ses dessins, des émotions sublimes dans ses personnages, dans la compréhension entre Luna et Marie, et des images saisissantes, aussi bien dans la douceur que la brutalité.
Une bande dessinée superbe sur un sujet difficile, abordé avec finesse et pudeur, à découvrir absolument !

Luna la nuit, Ingrid Chabbert, illustré par Clémentine Pochon (Les Enfants rouges)
collection Isturiale
disponible depuis le 7 septembre 2017
9782354190972 – 15€
à partir de 12 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>