Son
2

The Heroic Legend of Arslân – Hiromu Arakawa

GetBlob.ashx

Une fois n’est pas coutume, Bob vous parle d’un manga ! Parce que oui, il sait aussi lire à l’envers (il est pas un peu fort, Bob, quand même ? :) )

Entre l’Orient et l’Occident se trouve le royaume de Parse, sur lequel règne d’une main de fer le terrible roi Andragoras. A son grand regret, son fils Arslan est frêle et incapable de manier correctement une arme. Lors de ses 14 ans, le jeune héritier est contraint d’accompagner son père à la guerre, afin de repousser les envahisseurs venus de Lusithanie, le royaume voisin.

★★★★☆

Adapté d’une célèbre saga japonaise de fantasy de Yoshiki Tanaka, Les Chroniques d’Arslân (publié en France chez Calmann-Lévy), ce manga nous emmène dans un royaume fictif qui n’est pas sans rappeler celui de la Perse (au cas où le nom ne vous aurait pas mis la puce à l’oreille), où s’affrontent deux puissances aux religions distinctes. La Lusithanie est en effet un royaume monothéiste qui veut imposer sa foi aux autres, tandis que Parse vénère plusieurs divinités et pratique l’esclavage. Le cœur de ce premier tome s’intéresse surtout à une immense bataille où un nombre impressionnant de guerrier est en jeu. La bataille d’Atropathènes, qui va marquer un tournant décisif dans la toute-puissance de Parse. Et dans la vie du jeune Arslan qui, jusqu’alors, ne connaissait que les murs de son palais et les entraînements un peu ratés avec son maître d’épée.

Grande fresque épique, Hiromu Arakawa (auteur du très célèbre Fullmetal Alchemist) parvient à nous captiver dès les premières pages. Ses images sont très puissantes et dynamiques, les combats impressionnants et il y a un certain souci du détail dans les costumes des personnages. On s’attache évidemment très vite à notre jeune prince peu guerrier qui ne manque pourtant pas de courage, ainsi qu’à l’intrigue et au mystère qui sous-tend cette longue démonstration guerrière. Sans doute que ce premier volume se termine trop vite, car lorsqu’on arrive à la dernière case, on ne veut qu’une chose : découvrir la suite ! Et ça tombe bien car le 2e tome vient tout juste de sortir ! :D
Une très belle découverte, en tous cas, à conseiller à tous les amateurs de grandes batailles et d’histoires de fantasy médiévale. A noter : une très belle édition limitée, avec une jaquette aux effets dorés, des premières pages en couleur et une interview croisée de l’auteur des romans et de la mangaka.

The Heroic Legend of Arslân, Hiromu Arakawa d’après Yoshiki Tanaka (Kurokawa)
disponible depuis le 15 mai 2015
9782368521724 – 7,65€
à partir de 13 ans

Son
2

Le Chevalier Ventre-à-Terre – Gilles Bachelet

De bon matin, il est temps pour Bob d’écrire un article pour son site. C’est parti ! Mais d’abord, gros petit déjeuner, longue douche chaude, choix des vêtements (important !) et on y va ! En fait, Bob n’a pas encore regardé ses mails, il faudrait regarder. Et puis Facebook, aussi. Ah tiens c’est déjà l’heure de manger ! Et après manger, petite sieste. Et puis aussi le tout dernier épisode de sa série préférée, il serait temps de le regarder. Un autre encore. Et nous voilà déjà au soir, un Bob tout fatigué et plus capable d’écrire son article. Allez, ça peut attendre demain…

9791023503548,0-2345098

C’est toute l’histoire de cet album trop génial que Gilles Bachelet raconte quand même vachement mieux que Bob ! D’abord parce qu’un escargot, c’est mieux qu’un morse (même si ça bave tout autant) et que la vie du Chevalier Ventre-à-Terre est plus palpitante que celle de Bob. Eh oui, notre Chevalier se réveille frais comme un gardon pour livrer bataille à Corne Molle, son ennemi juré. Sauf qu’avant de se rendre sur le champ de bataille, il faut quand même se préparer un minimum. Et quand en plus on est un escargot, ça peut prendre du temps… Ah la procrastination ! C’est bien le sujet de cet album savoureux, aux illustrations splendides et humoristiques (en plus, avec Jean-Michel, on a vu les planches originales de Gilles Bachelet – et le môssieur lui-même – lors de la présentation des nouveautés du Seuil en septembre dernier). On y retrouve d’ailleurs plein de clins d’œil et références à ses précédents albums ou même à d’autres illustrateurs (Tomi Ungerer, Janik Coat, Jean de Brunhoff, etc.), ce qui nous amuse beaucoup avec Jean-Michel. En tous cas, les enfants vont se régaler avec cet anti-héros sympathique ! Et nous, on apprécie le message de cet album anticonformiste. Les bisous, c’est quand même mieux que la guerre, non ? :)

Le Chevalier Ventre-à-Terre, Gilles Bachelet (Seuil Jeunesse)
en librairie depuis le 6 novembre
9791023503548 – 15 €
à partir de 4 ans