0

Passion et Patience – Rémi Courgeon

élégance (n.f) : qualité de ce qui est exprimé avec justesse et délicatesse, Rémi Courgeon.

passionetpatience

Deux jumelles prénommées Passion et Patience sont dépeintes comme physiquement similaires mais aux caractères totalement opposés. Deux fillettes qui s’entendent à merveille et se distinguent par leur complémentarité : “Passion entraînait Patience, Patience calmait Passion”. Gus, leur voisin les a toujours connues et, grand amateur de constructions ravissait les sœurs avec cabanes et balançoires. En grandissant, il fît de sa passion son métier et les deux sœurs seront d’une grande inspiration dans sa carrière…

★★★★★

Un album qui commence par une citation de James Brown extraite de sa chanson This is a man’s world sur l’influence d’une femme dans la vie d’un homme, on sait que ce livre sera intelligent dans sa dédicace faite aux femmes. Rémi Courgeon a créé l’essence de l’inspiration de Gustave Eiffel : le voisin Gus n’est autre que ce célèbre architecte !
Muses de toute une vie, les sœurs se révèlent perspicaces et d’un soutien sans failles envers Gustave. Elles furent d’ailleurs les premières à croire en l’originalité de la tour bien avant qu’elle ne soit matérialisée et célèbre. L’auteur ne laisse rien au hasard : l’usage des prénoms Passion et Patience représentent des qualités propres à tout bon architecte.

Les deux jeunes femmes font chaleureusement écho à Camille et Madeleine de Fleurville, sans doute grâce à cet esprit Second Empire qui règne à chaque page mais plus moderne, grâce à l’usage maîtrisé de la couleur. Passion est incarnée par le rouge et Patience le rose. Une page sublime montre Patience rongée par son désarroi amoureux tenant en sa main un livre rouge : témoin de la passion qui l’habite. Quant au vert : il est présent à chaque page, subtilement utilisé comme trace indélébile des deux femmes dans la vie de Gus.

Un album audacieux, sensible et indéniablement abouti entre les mains qui laisse échapper une question : mais qui sont donc les muses de Rémi Courgeon ?

0

Le tout petit jardinier – Emily Hughes

Emily Hugues, vous la connaissez sûrement grâce à son album Sauvage, à nouveau disponible chez Casterman, ou encore avec Mon tout petit ours chez Milan. On la retrouve aujourd’hui avec un nouvel album traduit aux éditions Albin Michel jeunesse et nous sommes tombées à nouveau sous le charme.

★★★★☆

letoutpetitjardinier

Un grand jardin pas très joli, appartenait à un tout petit jardinier qui mettait beaucoup de coeur à l’ouvrage pour le rendre confortable et attrayant. Une fleur sublime réussit  à s’épanouir et donna une dose d’espoir supplémentaire au jardinier qui travailla sans relâche pour l’améliorer. Mais malgré ses efforts, le jardin était en perdition et notre travailleur perdit tout optimisme…

Rassurez-vous ça ne se termine pas comme ça ! L’épilogue : cette belle fleur inspira les habitants de la maison qui se mirent à cultiver le jardin jusqu’à floraison totale. Au réveil du petit homme, quelques mois plus tard, tout fût transformé à son grand bonheur. La toute première fleur enlaça le jardinier pour le remercier de sa détermination.
letoutpetitjardinierfin
C’est une histoire pleine de beaux messages : par de petits actes, on peut faire de grandes choses et l’inspiration peut être communicative. Chaque effort, aussi petit soit-il, n’est pas vain. Croire en quelque chose et s’y tenir c’est déjà une belle valeur. Une histoire sur l’aboutissement des rêves et sur leur concrétisation ? On en redemande. On va faire nos prétentieuses et citer Candide de Voltaire : “Il faut cultiver son jardin”. Cet album est une fable philosophique : appliquons-nous à faire évoluer les choses et à les rendre meilleures car tout acte, quelque soit sa grandeur est bon pour l’amélioration des choses. Émotionnellement, le travail d’Emily nous réchauffe et nous fend le cœur. Intransigeante sur tous les éléments, elle apporte la perfection à chacune de ses pages. Son crayonné, son art du détail, son trait indéfectible prouve son amour de la nature et de la délicatesse. On l’adore.

Et alors attention, la touche adorable : notre jardinier a un pote, un lombric au doux prénom de Joliver. Il a une bonne tête, il nous plait bien. Même dans un environnement peu enclin à son développement, il reste aux côtés de son ami, même dans l’adversité.

Joliver, best bro ever

Joliver, best bro ever

Le tout petit jardinier, Emily Hughes (Albin Michel Jeunesse)
disponible depuis le 30 mars 2016
9782226321145 – 13,90€
à partir de 4 ans
Sublimes et déjà parus, des albums qui brillent de mille feux

sauvageemilyhughes

Sauvage, Emily Hughes(Casterman)
disponible depuis le 20 janvier 2016 (réédition)
9782203109162 – 12.95€
à partir de 5 ans

montoutpetitours_CV_CS5.indd

Mon tout petit ours, Emily Hughes (texte de Sean Taylor), (Milan)
disponible depuis le 13 janvier 2016
9782745977908 – 11.90€
à partir de 4 ans