Son
1

La cavale – Ulf Stark

Le grand-père de Gottfrid est à l’hôpital à cause de son cœur. Il lui rend visite chaque samedi, avec son père, même si les deux adultes s’entendent difficilement. Grand-père est toujours en train de rouspéter et de dire des gros mots et ça, Gottfrid adore, mais sûrement pas son père ! Alors le jour où le garçon se rend tout seul auprès de son grand-père, ils ont une riche idée : prendre le large et permettre à Grand-père de retourner dans sa Maison de la Falaise.

Oh quel joli texte que ce roman d’Ulf Stark, auteur suédois de renom que l’on connaît peu par chez nous. C’est une histoire universelle qu’il nous raconte, celle de l’attachement d’un enfant pour son grand-père, en dépit des relations tendues avec le reste de la famille. Celle d’un enfant qui va tout faire pour permettre à ce grand-père de quitter son triste hôpital pour une dernière aventure, celle qui le ramènera sur les traces de sa femme décédée avant lui, de ses souvenirs à chérir. Gottfrid n’a que dix ans mais a déjà plus d’un tour dans son sac : il sait se rendre tout seul à l’hôpital et son don pour le mensonge n’a nul autre pareil ! A tel point qu’il pense à chaque détail et, le jour où il raconte la vérité, on ne le croit pas ! Aidé de Ronny, un boulanger-mécanicien d’une grande générosité, Gottfrid va mettre en place un plan sans failles et passer le meilleur week-end de sa vie avec son grand-père.

La sensibilité de l’écriture d’Ulf Stark, couplée à un humour qui nous a fait glousser dans le métro, fait tout le sel de ce sandwich aux harengs merveilleux roman sur la relation entre un enfant et un grand-parent. On y trouve de jolies réflexions sur la vie, la mort, la vie après la mort, à travers le regard de cet enfant débordant de malice et d’amour. C’est très fin, très drôle, et ça nous offre une jolie parenthèse de lecture. Et peut-être que le livre n’aurait pas la même puissance sans l’écrin cartonné offert par l’éditeur à ce roman, et les illustrations de Kitty Crowther. Son style si reconnaissable et ses crayons de couleurs nous transportent dans cette magnifique Suède et dans cette relation tendre et nostalgique. Une belle et touchante manière d’aborder la perte d’un être cher. Nous sommes conquises. ❤

La cavale, Ulf Stark, illustré par Kitty Crowther, traduit par Alain Gnaedig (L’école des loisirs)
collection Pastel
disponible depuis le 25 septembre 2019
9782211301671 – 14,50€
à partir de 9 ans