Son

La cité des filles-choisies – Elise Fontenaille

liv-6045-la-cite-des-filles-choisies

J’aime bien Elise Fontenaille car ses histoires sont toujours sources de voyages et de vérités historiques. J’aime son écriture et j’ai apprécié beaucoup de ses livres, aussi avais-je très envie de découvrir ce nouveau roman, surtout sur un sujet aussi intéressant que les civilisations sud-américaines…

En 1995, des archéologues découvrent la momie d’une jeune fille au pied d’un volcan, au Pérou. Leur découverte, exposée dans un musée, attire les touristes et les classes… Une écolière, Mina, est frappée par cette momie préservée et, dans ses songes, va entendre l’histoire de Nina, jeune fille des montagnes qui fit partie des Filles Choisies, dont le destin était lié à l’Inca et à l’Inti, le dieu soleil. Un destin que l’arrivée des Espagnols va chambouler…

★★☆☆☆

Rares sont les histoires à nous emmener au pays des Incas. Elise Fontenaille nous fait découvrir ce vaste empire, qui fut l’un des plus importants, avant de disparaître par la faute des Conquistadores, avides de sang et d’or. Nous suivons ainsi la courte vie de Nina, brodeuse de talent qui, repérée par l’Inca, va rejoindre la Cité des Filles-Choisies, une ville à l’intérieur de la ville de Cuzco, où de nombreuses jeunes filles apprennent à devenir de parfaites vestales, dédiées au Dieu Soleil, ou de futures épouses de l’Inca. L’arrivée des Conquistadores va bouleverser la vie de tout ce peuple, et notamment de ces jeunes filles et de Nina, qui va se voir confier le plus grand honneur qu’une Fille Choisie puisse obtenir : celui de sauver son Inca. Une histoire de sacrifice et de courage, d’amour également. Une façon de découvrir la civilisation inca, ses coutumes et ses rites.

Malheureusement, j’ai été très déçue par ce roman, et notamment par l’écriture d’Elise Fontenaille, qui ne m’a pas convaincue du tout ! J’ai été aussi gênée par le décalage entre cette écriture, qui m’a paru être destinée aux plus jeunes, et les thèmes abordés dans le roman, parfois d’une grande violence. Il y a notamment une scène qui m’a beaucoup dérangée : lorsque Nina fuit le temple, elle voit deux de ses compagnes aux prises avec les Conquistadores. Vous imaginez le genre de violences qui peut leur être faite… Pourtant, notre héroïne ne réagit pas plus que ça et continue sa route. Voilà de quoi vous refroidir à la lecture… Dommage, donc !

La cité des filles-choisies, Elise Fontenaille (Rouergue)
en librairie le 17 septembre
9782812606809, 9,20 €
à partir de 11 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>