Son

Un hiver en enfer – Jo Witek

9782330034306

Avec Jean-Michel, on a rencontré Jo Witek début septembre, lors de la matinée de présentation La Martinière/Seuil (on voulait vous en parler mais on a pas eu le temps…). Jean-Michel vous a déjà parlé de son documentaire consacré aux femmes célèbres, alors c’est à mon tour de vous parler de son tout dernier roman pour les adolescents…

Edward est un adolescent fragile. D’autant plus fragile que sa mère, qui est incapable de l’aimer, est régulièrement internée et son père, architecte de renom, souvent absent. Le harcèlement qu’il subit constamment dans son lycée privé ne lui apporte même pas la possibilité de souffler dans la vie… Alors quand ses parents ont un grave accident de la route et qu’Edward se retrouve seul avec sa mère qui soudain l’étouffe, il ne semble plus très loin de l’enfer…

★★★★☆

Choc ! C’est le premier mot qui nous vient lorsque l’on referme le livre. Jo Witek nous embarque dans un thriller très réussi, où la folie et l’horreur s’entremêlent sous nos yeux ébahis. On s’attache très vite à ce jeune homme qui, malgré une qualité de vie aisée (sa famille est riche et cultivée), est moqué et harcelé par ses camarades car sa mère est « folle ». Il ne trouve refuge que sur Internet et les MMORPG dans lesquels il mène une vie qui lui convient. Mais lorsque son père, dont il était extrêmement proche, trouve la mort dans un accident de voiture, tout bascule. Et c’est le début de la descente aux enfers pour Edward, qui va non seulement agir envers ses tortionnaires mais aussi être celui qui va subir une torture du quotidien… Beaucoup de thématiques très fortes sont abordées dans ce roman : il y a tout d’abord le harcèlement à l’école, qui va prendre des proportions énormes mais qui va aussi donner l’opportunité à Edward de se faire un ami, et un ami qui va compter. Mais c’est surtout la folie qui va être le thème central de ce roman glaçant. Non seulement celle de la mère – une femme qui n’a jamais pu aimer son enfant car elle-même n’a jamais connu sa véritable mère – mais aussi celle d’Edward, poussé à bout par ses camarades et rendu paranoïaque et angoissé. Alors quand après la mort de son père, la mère d’Edward se met à changer et à être plus « aimante » avec lui, le sentiment de paranoïa d’Edward va s’accentuer…et qui pourrait donner crédit à un enfant aussi perturbé ? C’est là toute la teneur du roman, et toute la force du récit car, jusqu’au bout, on se demande qui est fou et qui ne l’est pas ? En tous cas, n’étant pas une grande lectrice de polars, je me suis laissée prendre dans cette histoire malsaine et me suis même fait surprendre par quelques révélations ! Bref, un thriller qui fonctionne bien et qui, assurément, ne vous laissera pas de marbre…

Un hiver en enfer, Jo Witek (Actes Sud Junior)
en librairie depuis le 27 août
9782330034306 – 14,80 €
à partir de 14 ans

5 thoughts on “Un hiver en enfer – Jo Witek

    • C’est vrai ! C’est le genre de livre à la fois divertissant mais qui pose aussi des questions intéressantes. En tous cas, il y a une belle réflexion sur la folie !

  1. Nous aussi on a adoré ce roman ! Un vrai choc effectivement, on s’est laissé embarquer dans cette histoire, cherchant à savoir qui était le plus fou entre Edward et sa mère. Un vrai gros coup de coeur !

  2. hello, Bob et Jean-michel. Je découvre votre blog avec bonheur (j’aime le ton, les critiques et étant ancienne libraire, nouvellement bibliothécaire, je suis un peu un mix de vous deux :-).
    Bon, par contre pour ce titre là, j’ai été déçuuuue ! j’ai eu envie de gifler le héros tout le temps (il m’énervait), les revirements de comportements ne m’ont pas paru crédibles pour un sou, tout est surjoué, bref, pas aimé quoi (et comme je n’ai lu que des critiques dithyrambiques dessus, ça doit venir de moi :-).

    • Coucou ktl ! Merci beaucoup, et bienvenue alors (sur le blog comme dans le métier de bibliothécaire ! :p)
      Ah non mais je peux comprendre que ce livre ne plaise pas, la personnalité du héros est quand même très très spéciale ! En y repensant ensuite, il est vrai que je me suis dit que les retournements de situations étaient plus prévisibles que je ne le pensais, mais comme je me suis laissée entraîner dans le récit sans problème, c’est que ça fonctionne quand même bien. Je l’ai prêté à des ados, là, et j’attends justement leurs retours, et voir si ça a fonctionné sur eux aussi. Tu avais lu d’autres polars de Jo Witek ? Car c’était le premier d’elle que je lisais…et peut-être celui-ci est-il moins bien que les précédents ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>