Son
0

La classe de mer de monsieur Ganèche – Jérôme Bourgine

9782848658353,0-3166211

En ce mois de janvier frileux, rien de mieux qu’un petit roman à vous donner envie de hisser les voiles et de voguer loin de la routine. 🙂

Monsieur Ganèche est l’heureux professeur d’une classe de mer composée de six loustics qui lui en font voir de toutes les couleurs. Mais lorsque le rafiot qui les transportait jusqu’au lieu de vacances en Bretagne est contraint d’accoster sur un îlot qui semble abandonné, ils sont loin de se douter des aventures qui les attendent…

★★★★☆

Zlatan, Céline, Tho, Lucas, Fatima et Maïtiti, voilà les six « cas sociaux » dont Monsieur Ganèche, professeur remplaçant, a hérité. Monsieur Ganèche et ses grandes oreilles décollées, son petit air dans la Lune mais terrifiant lorsqu’il est en colère… Tout un tas de caractères bien différents qui vont être amenés à vivre ensemble et à constituer une équipe quand les problèmes commencent. Car l’île sur laquelle ils se retrouvent abandonnés est en réalité le repaire de trafiquants d’animaux (je ne vous spoile pas, c’est écrit sur la 4e de couverture !) et vous vous doutez bien qu’une bande de morveux sur le territoire de ces affreux bonhommes n’est pas la bienvenue…

On retrouve dans cette histoire tout le cocktail qui nous plaît dans la collection Pépix : de l’humour et, surtout, de l’aventure. On s’attache très rapidement à chacun des personnages (mêmes si certains sont vraiment des sales gosses) et notamment à Monsieur Ganèche, à sa bienveillance et à son côté un peu original. En fait, Monsieur Ganèche, c’est un peu l’instit’ qu’on aurait bien aimé avoir. Mais ce que j’ai préféré, c’est l’intrigue de Jérôme Bourgine, rondement menée, qui nous entraîne d’un bout à l’autre de l’île et transforme nos jeunes héros en aventuriers intrépides. A la lecture, j’ai repensé à tous ces films que je regardais enfant, où des gamins partaient à la chasse au trésor en faisant tourner en bourrique les terribles méchants. En tous cas, une classe de mer qui tourne de cette manière, j’aurais bien aimé en vivre une !

Monsieur-Ganeche-p90-91

Un Pépix ne serait pas non plus réussi sans ses illustrations et celles-ci, de Maurèen Poignonec, sont une invitation de plus au désir d’aventure. J’ai beaucoup aimé son trait, fin et malicieux, et toute l’énergie qui s’en dégage. C’en est presque à regretter que toutes les images ne soient pas en couleur !

Une très chouette histoire, en tous cas, où l’amitié, la confiance en soi et la défense des animaux sont les maîtres mots. Et un bel avant-goût des vacances d’été… 🙂

La classe de mer de monsieur Ganèche, Jérôme Bourgine, illustré par Maurèen Poignonec (Sarbacane)
collection Pépix
disponible depuis le 6 janvier 2016
9782848658353 – 11,90€
à partir de 9 ans
Son
0

Nature : l’appel du dehors – Maria Ana Peixe Dias et Inês Teixeira do Rosario

9782745974631,0-2711001

Il y a longtemps que nous n’avons pas présenté de documentaires chez Bob et Jean-Michel, alors nous nous rattrapons avec Nature : l’appel du dehors, qui a obtenu en 2015 le Prix de la Première Œuvre à la Foire du livre jeunesse de Bologne. Et il le vaut bien car ce petit pavé est magnifique !

★★★★★

De quoi ça parle ? De la nature, tout simplement, et de toute la beauté, la diversité et de l’étonnement que l’on y trouve. L’ouvrage s’intéresse à tous les aspects de la nature, depuis les animaux (de la forêt, de la mare…) jusqu’au ciel (les nuages, les étoiles…) en passant par la forêt, les fleurs, les roches, etc. Les auteurs, aidés d’une équipe de spécialistes scientifiques, nous invitent ainsi à éveiller notre curiosité au monde qui nous entoure, à nous interroger sur tous ses aspects et, surtout, à nous émerveiller. Un émerveillement qui passe également par les illustrations, absolument superbes, de Bernardo P. Carvalho, à la fois précises quand il s’agit de représenter scientifiquement, mais également poétiques pour illustrer des scènes d’observation, de découverte de la nature.

la-fora_dupla3

Nature n’est pas seulement un ouvrage à vertu scientifique, et il propose également au lecteur un guide d’observation très complet (où trouver l’endroit idéal pour écouter chanter les grenouilles, une carte des roches en France, etc.) et plein de petites activités à réaliser au cœur de la nature (créer une sculpture land-art, faire une couronne de fleurs, devenir pisteur d’animaux, etc.). Il faut d’ailleurs signaler que le début de l’ouvrage donne aussi tous les conseils pour se promener dans la nature et la respecter, sans la dégrader. En fin d’ouvrage, on trouve un glossaire, avec la définition de tous les mots difficiles, une chronologie des dates importances liées à la nature et à sa préservation, et une liste d’organismes et de site internet pour aller plus loin.

la-fora_dupla7

Un très bel ouvrage, diversifié et pourtant complet, en hommage à la nature et à l’envie de passer du temps dehors, à observer les merveilles de notre monde. Indispensable pour tous les amateurs de sciences mais également à tous ceux qui veulent découvrir leur environnement en famille. 🙂

Nature : l’appel du dehors, Maria Ana Peixe Dias, Inês Teixeira do Rosario, illustré par Bernardo P. Carvalho, traduit et adapté par Elodie Dupau (Milan)
disponible depuis le 21 octobre 2015
9782745974631 – 25€
à partir de 8 ans

Son
4

Nous, les enfants sauvages – Alice de Poncheville

9782211221986, 0-2703710

Vous ne trouvez pas que la couverture de ce roman fout un petit peu les jetons ? 😀 Pourtant, pas d’horreur dans ce livre…enfin…

Après l’éradication des animaux qui ont causé des épidémies et ravagé le monde, celui-ci se reconstruit petit à petit. Linka et sa petite sœur Oska vivent dans la 16e Maison, un orphelinat où chacun doit préparer son avenir pour répondre au mieux aux exigences du Ministère. Un jour, Linka trouve une bête dans un terrain vague. Elle la nomme Vive et, se sentant soudain plus forte avec la présence de cet être étrange, elle commence à rêver d’une autre vie…

★★★★★

Imaginez un monde sans animaux, un monde où le métier le plus prestigieux est celui de chasser les oiseaux pour les tuer. Dans l’univers imaginé par Alice de Poncheville, c’est l’élevage intensif, les traitements infligés aux bêtes qui ont conduit le monde à sa perte. Aujourd’hui, il ne reste plus que les rats, indécrottables survivants, et les insectes, source de protéines pour les habitants de ce monde. Et les rares oiseaux ou petits animaux, instantanément exterminés lorsqu’ils sont signalés. Alors quand une flopée d’enfants ne rêve que de voir ces beaux renards ou ces impressionnants éléphants autrement que dans les documentaires du vieux monde, il ne faut pas s’étonner qu’on parle de mystérieux enfants sauvages et de ce terroriste de Docteur Fury…
Le roman d’Alice de Poncheville est magnifique et son histoire, une dystopie, se distingue dans le genre en évitant tous les poncifs des grandes séries à succès. Le résumé ci-dessus ne vous donne clairement pas tout ce qu’on retrouve dans l’histoire, et cela vaut sans doute mieux tant il est beaucoup plus intriguant de découvrir au fur et à mesure le fonctionnement de ce monde, de se laisser emporter dans l’écriture passionnante de l’auteure. Et de faire connaissance avec des personnages tous plus intéressants les uns que les autres. Linka et sa sœur, ainsi que tous les autres personnages que nous rencontrons, sont vraiment attachants. Même si le rôle d’orphelin dans une histoire initiatique n’est pas nouveau, ni les directeurs d’orphelinats peu amènes, l’engouement pour l’histoire est telle que cela ne nous dérange pas, on veut juste se laisser porter par le vent, à l’instar de Vive, jusqu’à la fin du roman. Nous, les enfants sauvages est une très belle ode à la nature, on se laisse emporter dans la poésie des enfants sauvages, les souvenirs d’un monde perdu, les amitiés indéfectibles et la générosité de résistants en passe de mener une rébellion. Je me suis régalée des mots et des images d’Alice de Poncheville, et j’espère que vous en ferez tout autant ! 🙂

Nous, les enfants sauvages, Alice de Poncheville (Ecole des Loisirs)
collection Medium
disponible le 2 septembre 2015
9782211221986 – 19,50€
à partir de 13 ans

0

Promenade de la petite fille – Nathalie Lété

Inutile de se casser la tête pour créer un scénario abracadabrantesque afin de combler un public – non, il faut faire confiance à Nathalie Lété, son talent suffit amplement pour nous ravir. A travers une histoire simple où nous suivons la promenade d’une fillette à travers les champs, les forêts et les jardins, on découvre avec émerveillement des décors vertigineux qui ne sont pas sans rappeler l’univers de Lewis Carroll : la douce naïveté d’une fillette, robe volante, champignons géants, lapin, légumes gigantesques et fleurs sublimes. La particularité de ce livre ? Il y a des animations pardi ! Des tirettes, des décors à soulever et une page centrale en pop-up, de quoi ravir les plus jeunes. Les animations sont signées Marion Bataille, une collaboration pas des moindres car le travail de l’une sublime celui de l’autre. Nathalie Lété et Marion Bataille ont des univers bien particuliers que je vous encourage à découvrir, parole de Jean-Michel vous serez conquis 🙂

Promenade de la petite fille, Nathalie Lété avec les animations de Marion Bataille (Les Fourmis Rouges)
en librairie depuis le 21 octobre 2014
9782369020325 – 18,50€
à partir de 2 ans