Son
0

La Marque – Anne Loyer

Bob et Jean-Michel sont de retour ! Ils ont lu plein quelques livres pendant les vacances, dont ceux de la rentrée littéraire (celle des jeunes et des ados), et qu’on commence à vous présenter dès aujourd’hui ! :D

9791090597587,0-3389606

Tous les 5 ans, le Peuple des tentes envoie ses enfants âgés de 15 ans qui possèdent la Marque à la cité-oasis de Kyos, où on leur promet un avenir radieux. Car le monde est un vaste désert et envoyer leurs enfants à la cité de Kyos, c’est assurer au reste de la famille de bénéficier de l’eau, denrée rare et gérée par la ville derrière les murs gigantesques. Bientôt, l’Appel résonne et Sika et Sek, deux jeunes Marqués, vont devoir s’avancer vers la cité-oasis…

★★★☆☆

Dans un monde dévoré par le soleil, un peuple tente de survivre aux pieds d’une cité dont chacun rêve d’entrevoir les merveilles. Car tous les cinq ans, les portes de Kyos s’ouvrent pour laisser entrer les jeunes Marqués destinés à vivre dans la ville merveilleuse. Les autres, ceux qui n’entreront jamais dans la cité, ce sont leurs parents, qui bénéficieront de rations d’eau suffisantes pour vivre décemment. Mais il y a aussi les Oubliés, ceux que la Marque ne choisit pas à la naissance, ceux qui sont rejetés et vivent au-delà des dunes, loin des heureuses familles d’enfants Marqués que sont le Peuple des tentes. Enfin, les Bannis, ceux que la cité rejette au dernier moment et qui rejoignent le camp des Oubliés. Et puis il y a Rey, l’Echappé. Cinq ans plus tôt, le garçon Marqué a tourné le dos à la cité prête à l’accueillir, à sa famille et à son petit frère Sek. Lorsque le nouvel Appel résonne, Rey réapparaît, avec l’idée d’empêcher son frère d’entrer dans Kyos. Mais Sek ne se laisse pas facilement convaincre, pas comme Sika que la naissance d’un frère, la mort d’une mère et les révélations d’une sage-femme vont l’inciter à se rebeller…

Avec La Marque, Anne Loyer nous propose une dystopie aux ressorts assez classiques dans un univers désertique où l’eau est le trésor et la malédiction d’un peuple soumis à la loi d’une cité fermée et mystérieuse. L’univers est vraiment intéressant, le suspens bien dosé et les secrets révélés au compte-goutte. Si le gros avantage de cette « énième » dystopie est qu’elle tient en un seul tome de 340 pages, c’est peut-être aussi son inconvénient ! Les événements s’enchaînent en effet très rapidement, les personnages et leurs décisions mûrissant très vite et donnant l’impression que toute l’histoire ne se déroule que sur 3 ou 4 jours, ce qui n’est sans doute pas le cas. A la fin, on reste aussi avec la sensation de ne pas avoir découvert tout de l’univers inventé par Anne Loyer, qu’on aurait aimé explorer plus en détails, d’être passé trop vite à un endroit ou de ne pas avoir toutes les clés du mystère. Il n’en reste pas moins un roman bien écrit et enthousiasmant, à proposer notamment aux lecteurs qui voudraient découvrir le genre. :)

La Marque, Anne Loyer (Bulles de savon)
disponible depuis le 17 août 2016
9791090597587 – 16€
à partir de 13 ans
Son
0

Il était deux fois dans l’ouest – Séverine Vidal

C’est le mois d’août et, même si Bob et Jean-Michel chroniquent au ralenti en ce moment, c’est surtout car ils préparent la rentrée littéraire avec beaucoup de sérieux. Et pour vous donner un avant-goût, on vous présente un roman de Séverine Vidal à paraître dans quelques minuscules semaines. 9782848658131,0-2705134Car Séverine Vidal est à l’honneur chez Sarbacane ce mois-ci avec un roman dans la collection Exprim’ et un autre pour Pépix…celui que nous vous présentons aujourd’hui ! :D

Cet été, Luna va passer les vacances aux États-Unis avec sa mère, qui est la maquilleuse officielle d’un film à gros budget. Elle arrive ainsi à Monument Valley, en plein territoire indien, où de nombreuses aventures l’attendent ! La première : sa rencontre avec Josh, un garçon navajo, avec qui elle va passer son séjour à découvrir les mystères et les dangers de l’Arizona…

★★★★☆

Enfilez vos santiags et huilez votre six-coups car Séverine Vidal vous embarque dans une aventure digne des meilleurs westerns…enfin…sans la diligence, sans le duel au soleil, sans les attaques d’Indiens, sans la bande de Pat-la-chique… Euh, en fait, c’est pas ça du tout. Mais ça pourrait ! Car l’ambiance, elle, ne nous trompe pas sur la marchandise : on a bien un désert avec des bestioles dangereuses et sournoises, une tribu indienne avec des coutumes étonnantes et son lot de magie, de l’aventure où des paysages incroyables se mêlent à des rencontres terrifiantes… Vous n’allez certainement pas vous ennuyer ! Tout est savamment orchestré, on se laisse totalement emporter dans ce que vivent Luna et Josh, on tremble et on rit avec eux. Contrairement aux autres romans de la collection Pépix, j’ai trouvé Il était 2 fois dans l’Ouest moins dans le côté irrévérencieux mais surtout dans l’aventure pure. Et ce n’est pas désagréable du tout, bien au contraire. Il y a bien sûr toujours de l’humour, mais aussi une jolie histoire d’amour qui naît entre nos héros. Les bonus qui s’intercalent dans le roman sont super intéressants et se rapportent le plus souvent à la culture navajo. J’ai aussi beaucoup aimé les petites notes de bas de page des héros pour expliquer des petites choses, et les illustrations d’Anne-Lise Combeaud sont parfaites pour ce texte ! En bref, un roman qui plaira vraiment à tous les amateurs d’aventure, Séverine Vidal a super bien réussi à nous faire vivre chaque moment du bouquin, et j’ai beaucoup apprécié le fait que les situations restent réalistes (même si elles s’enchaînent très vite) et qu’on ait pas l’impression de voir deux super-héros se sortir de mauvais pas avec une intelligence hors du commun. Je pense que les gamins s’identifieront très facilement à Josh et Luna, qui leur ressemblent beaucoup. ;)

Il était deux fois dans l’ouest, Séverine Vidal (Sarbacane)
collection Pepix
disponible le 26 août 2015
9782848658131 – 10,90€
à partir de 9 ans