Son
1

Le dernier songe de lord Scriven – Eric Senabre

Ce qui est bien avec Eric Senabre c’est que, quoi qu’il fasse, nous ne sommes jamais déçues ! En ce début d’année, il nous propose un voyage dans le Londres victorien et son époque pleine de mystères et d’énigmes…

9782278059508,0-3064222

Journaliste déchu, Christopher Carandini répond à une drôle d’annonce : « Gentleman cherche secrétaire particulier pour surveiller son sommeil. Se présenter au 30 Portobello Road et demander une théière. » Intrigué mais désespérant de trouver de quoi subsister, Christopher se présente et rencontre Arjuna Banerjee, un détective très particulier puisque, pour résoudre les énigmes soumises par ses clients, il doit rêver…

★★★★☆

Engagé pour surveiller le sommeil de Banerjee, qui ne soit pas excéder les 26 minutes sous peine d’y rester, Christopher va découvrir un monde totalement nouveau, une façon étrange et étonnante de résoudre une enquête à laquelle son passé de journaliste sera également utile. Le premier client de ce duo inédit est donc lord Scriven, réincarné dans son fidèle majordome, persuadé d’avoir été assassiné dans son bureau pourtant fermé à clé de l’intérieur… Une énigme qui va donner du fil à retordre à nos deux enquêteurs de l’étrange et nous offrir un récit des plus passionnant.

Amateurs de Sherlock Holmes et d’énigmes, ce roman est fait pour vous ! On y retrouve tous les ingrédients qui font le charme des romans du début du siècle dernier : un peu de fantastique, beaucoup de mystère et une flopée de suspects potentiels, des retournements de situation et un peu d’espionnage. Sans oublier un grand méchant non sans rappeler Moriarty… On se laisse très vite emporter dans le récit, de part l’écriture d’Eric Senabre, efficace, dynamique et non sans un certain flegme tout britannique, mais également par les nombreux rebondissements de l’affaire qui, d’une « simple » crise cardiaque, va prendre des tours totalement inattendus. Je me suis vraiment passionnée pour cette histoire, pour ce personnage de Banerjee et de son mystère indien, pour Christopher et son désir de justice, pour toutes les petites références et pour ce très bel hommage aux personnages et aux histoires inventées par Conan Doyle. Et si le roman vous a plu autant qu’à moi, l’auteur laisse entendre qu’il pourrait y avoir d’autres aventures de ces détectives du rêve ! :D

Pour en savoir plus sur le livre, n’hésitez pas à visiter le site internet dédié, il y a plein d’anecdotes super chouettes et, pour ceux qui ont lu le précédent roman de l’auteur, vous ne manquerez pas de reconnaître un certain trio dans les cuisines du manoir de lord Scriven… :P

Le dernier songe de lord Scriven, Eric Senabre (Didier Jeunesse)
disponible depuis le 17 février 2016
9782278059508 – 14,20€
à partir de 12 ans
Son
0

Menace sur le réseau – Laurent Queyssi

9782700247398,0-2778251

Après Infiltrés et Dans l’œil de Lynx, voici la nouvelle aventure du héros de Laurent Queyssi. Mais ne vous inquiétez pas, si vous n’avez pas lu les deux premiers, rien ne vous empêche de commencer par celui-ci : c’était le cas de Bob et il a tout compris et même beaucoup apprécié ce roman. ;)

Adam Verne est un jeune hacker en fauteuil roulant, recruté par les services secrets français pour ses talents. Au cours d’un voyage aux Etats-Unis, où son amie Emma l’a invité sur le tournage d’un film hollywoodien, celle-ci est enlevée et séquestrée. Le ravisseur d’Emma le soumet alors à un chantage terrible où ses talents de hacker seront aussi importants que ceux d’agent secret.

★★★★☆

C’est donc entre les Etats-Unis et la France que nous suivons cette troisième aventure d’Adam Verne. Et dans ces 220 pages, pas le temps de dire « ouf » ! En effet, Laurent Queyssi nous embarque dans son récit avec beaucoup de réussite et, surtout, avec un suspense rondement mené. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant et j’ai beaucoup apprécié l’intrigue au cœur du roman. Ici, Adam va être aux prises avec un virus dont le but est de récolter toutes les données personnelles des utilisateurs des clouds, grâce au travail déjà prémâché par la plus grande société informatique du monde : Glasser (toute ressemblance avec une société existante étant bien sûre fortuite ! :) ). Un sujet plutôt d’actualité, vous ne trouvez pas ? En plus de poser des questions très intéressantes sur ce propos qui devrait réellement nous inquiéter, Laurent Queyssi nous l’explique avec une étonnante facilité et même les billes en informatique comme Bob peuvent ainsi se passionner par cet univers somme toute très obscur.
Au-delà de cette intrigue de sécurité mondiale (où CIA et services secrets français ne sont pas en reste) et d’identité numérique, le roman lève également le voile sur le passé d’Adam et l’histoire de son père. Ceux qui ont lu les premiers épisodes se sont sûrement posés des tas de questions qui trouvent dans ce troisième volet leurs réponses… Je n’en dis pas plus sur le sujet, et me contenterais d’ajouter que j’ai beaucoup aimé le personnage d’Adam. Un jeune héros handicapé (plutôt rare dans les représentations actuelles), futé et plein de ressources, auquel on s’attache instantanément et qui se pose les bonnes questions…
Un thriller très réussi, qui allie savamment scènes d’action et réflexion pertinente sur notre monde numérique. J’ai désormais très envie de lire les deux premières aventures d’Adam. :P

Menace sur le réseau, Laurent Queyssi (Rageot)
collection Rageot thriller
disponible depuis le 7 octobre 2015
9782700247398 – 9,90€
à partir de 13 ans

Son
0

La guerre de 14 n’a pas eu lieu – Alain Grousset

En 1914, l’attentat de Sarajevo échoue. La guerre est évitée mais la suspicion règne à travers l’Europe. Deux murs infranchissables, lignes de défense entre la France et l’Allemagne, sont construits. Cent ans plus tard, en 2014, la ligne Maginot et la ligne Siegfried sont toujours là et la France et l’Allemagne vivent repliées sur elles-mêmes. Constance, une jeune femme aux idées de paix, va se retrouver au centre d’une mission d’espionnage qui va lui faire traverser les frontières…

★★★☆☆

Roman d’uchronie par excellence, Alain Grousset nous propose une version de ce qu’aurait été notre vie si la Grande Guerre n’avait pas eu lieu. Et, selon lui, notre vie ne serait pas bien différente de celle du début du XXe siècle… Intriguant, non ? Nous suivons donc Constance, une jeune femme d’origine alsacienne, à une époque où l’Alsace et la Lorraine ne font pas partie de la France et où les droits des femmes sont quasi inexistants. Ses connaissances de l’allemand et de l’alsacien vont rapidement la mener à Paris, où elle va être engagée par les services secrets français, afin de dérober les secrets du nucléaire aux allemands, car la bombe menace… Espionnage et aventures sont au rendez-vous dans ce roman…un peu trop court ! L’histoire est plutôt facile et se laisse lire, mais j’ai trouvé « l’univers » assez peu développé, on a juste l’impression d’être au début du siècle dernier et pas dans un futur parallèle. Du coup, je n’ai pas beaucoup ressenti l’uchronie en tant que telle et le style d’Alain Grousset ne m’a pas plus emballée que ça. Toujours du fait d’un nombre de pages assez réduit, les événements sur la fin s’enchaînent très rapidement, finissent avec un happy end un peu facile et un épilogue du même acabit. C’est dommage car l’idée est bonne, Alain Grousset nous fait réfléchir sur l’enfermement, l’état actuel de notre monde et à l’égalité hommes-femmes, qui n’est pas si évidente, même de nos jours et même dans notre pays ! De bonnes idées, donc, et un roman qui se lit bien, mais qui aurait mérité d’être un peu plus étoffé…

9782081331358,0-2290436
La guerre de 14 n’a pas eu lieu, Alain Grousset (Flammarion)
en librairie le 27 août
9782081331358 – 13 €
à partir de 12 ans