Son
0

Les raisons de la colère

On ne vous parle pas de Steinbeck aujourd’hui, mais bien de ce qui nous motive parfois à nous mettre en colère. C’est pas toujours jojo comme sentiment, mais nos deux albums du jour parviennent à en parler avec beaucoup de justesse, et surtout, à l’évoquer à travers des images aux styles diamétralement opposés mais tout autant puissants.

Le jardin d’Evan

Evan, un fermier faisant pousser des citrouilles, passe ses journées avec son chien. Ils font tout à deux : déblayer la neige du chemin l’hiver, jouer, aller voir les copains d’Evan et, surtout, s’occuper du magnifique jardin ! Jusqu’au jour où le chien s’endort pour ne plus jamais se réveiller. A ce moment-là, la peine d’Evan est si grande qu’elle en devient colère. Tout lui est insupportable et Evan commet l’irréparable : il détruit de rage son précieux jardin, qui devient le vivier des mauvaises herbes, des plantes qui piquent, qui empoisonnent… Un jardin qui correspond parfaitement à l’état de son propriétaire. Jusqu’à ce qu’une racine de citrouille trouve son chemin sous la clôture du jardin…

Après le très bel album Plus, qu’il illustrait chez Minedition, Brian Lies revient avec un album sublime et d’une grande force émotionnelle. Rien que cette couverture, très forte visuellement, en dit beaucoup, et ne laisse pas indifférent. Sur un thème éculé, Brian Lies nous propose cette fois de parler du deuil dans tout ce qu’il peut avoir de rageant, de la colère qui se mêle à la tristesse et qui veut nous faire tout détruire de ce qui nous fait penser à l’être perdu. Des émotions extrêmement fortes que l’on retrouve dans ses peintures hyper réalistes, avec un magnifique travail de lumières et de couleurs automnales, et où un renard n’aura jamais été mieux incarné que dans cette histoire. Un album bouleversant sur la résilience.

Le jardin d’Evan, Brian Lies, traduit par Françoise de Guibert (Albin Michel Jeunesse)
disponible depuis le 27 mars 2019
9782226441232 – 13,90€
à partir de 5 ans
La ligne

Alors qu’un petit garçon lit tranquillement sur le banc de la cour de l’immeuble, une petite fille s’amuse avec son ballon, joue en faisant du bruit. C’est chiant, ça, quand on veut lire dans le calme, non ? Alors le garçon trace une ligne dans la cour. Facile : tu restes de ton côté, moi du mien. Mais la petite fille n’est pas d’accord et, bien vite, les choses s’enveniment…

Là aussi, un album aussi fort visuellement qu’émotionnellement, où la colère est le point de départ d’une situation terrible où la liberté et l’acceptation de l’autre sont mises à mal. Plutôt que de parler, le petit garçon choisit de délimiter une ligne à ne pas franchir, un mur symbolique. L’escalade de violence suit, jusqu’à ce que les deux enfants se rendent compte de ce qui est en train de se passer… Ce qui peut parfois ne pas être le cas chez des adultes, par exemple… ll ne faut que quelques mots à Frédéric Maupomé, qui apparaissent sur une place quasi blanche avant chaque image, pour rendre toute la puissance poétique de son propos, qu’il soit doux ou violent. Des mots qui font mouche et des illustrations de Stéphane Sénégas qui, elles aussi, nous interpellent. Un trait noir et vif, qui s’assombrit et se gribouille de colère à mesure que le conflit évolue, et qui rend parfaitement toute l’émotion de cette histoire. Un album percutant sur le vivre ensemble.

La ligne, Frédéric Maupomé, illustré par Stéphane Sénégas (Frimousse)
disponible depuis le 15 novembre 2018
9782352413806 – 15€
à partir de 5 ans
0

Le tout petit jardinier – Emily Hughes

Emily Hugues, vous la connaissez sûrement grâce à son album Sauvage, à nouveau disponible chez Casterman, ou encore avec Mon tout petit ours chez Milan. On la retrouve aujourd’hui avec un nouvel album traduit aux éditions Albin Michel jeunesse et nous sommes tombées à nouveau sous le charme.

★★★★☆

letoutpetitjardinier

Un grand jardin pas très joli, appartenait à un tout petit jardinier qui mettait beaucoup de coeur à l’ouvrage pour le rendre confortable et attrayant. Une fleur sublime réussit  à s’épanouir et donna une dose d’espoir supplémentaire au jardinier qui travailla sans relâche pour l’améliorer. Mais malgré ses efforts, le jardin était en perdition et notre travailleur perdit tout optimisme…

Rassurez-vous ça ne se termine pas comme ça ! L’épilogue : cette belle fleur inspira les habitants de la maison qui se mirent à cultiver le jardin jusqu’à floraison totale. Au réveil du petit homme, quelques mois plus tard, tout fût transformé à son grand bonheur. La toute première fleur enlaça le jardinier pour le remercier de sa détermination.
letoutpetitjardinierfin
C’est une histoire pleine de beaux messages : par de petits actes, on peut faire de grandes choses et l’inspiration peut être communicative. Chaque effort, aussi petit soit-il, n’est pas vain. Croire en quelque chose et s’y tenir c’est déjà une belle valeur. Une histoire sur l’aboutissement des rêves et sur leur concrétisation ? On en redemande. On va faire nos prétentieuses et citer Candide de Voltaire : “Il faut cultiver son jardin”. Cet album est une fable philosophique : appliquons-nous à faire évoluer les choses et à les rendre meilleures car tout acte, quelque soit sa grandeur est bon pour l’amélioration des choses. Émotionnellement, le travail d’Emily nous réchauffe et nous fend le cœur. Intransigeante sur tous les éléments, elle apporte la perfection à chacune de ses pages. Son crayonné, son art du détail, son trait indéfectible prouve son amour de la nature et de la délicatesse. On l’adore.

Et alors attention, la touche adorable : notre jardinier a un pote, un lombric au doux prénom de Joliver. Il a une bonne tête, il nous plait bien. Même dans un environnement peu enclin à son développement, il reste aux côtés de son ami, même dans l’adversité.

Joliver, best bro ever

Joliver, best bro ever

Le tout petit jardinier, Emily Hughes (Albin Michel Jeunesse)
disponible depuis le 30 mars 2016
9782226321145 – 13,90€
à partir de 4 ans
Sublimes et déjà parus, des albums qui brillent de mille feux

sauvageemilyhughes

Sauvage, Emily Hughes(Casterman)
disponible depuis le 20 janvier 2016 (réédition)
9782203109162 – 12.95€
à partir de 5 ans

montoutpetitours_CV_CS5.indd

Mon tout petit ours, Emily Hughes (texte de Sean Taylor), (Milan)
disponible depuis le 13 janvier 2016
9782745977908 – 11.90€
à partir de 4 ans
Son
1

Le festin de Citronnette – Angélique Villeneuve et Delphine Renon

9782848658070,0-3166321

Citronnette s’aventure rarement dans son jardin sauvage et préfère le cocon rassurant de sa cuisine. Un jour, pourtant, elle a vu des ombres se déplacer derrière les arbres. Quelqu’un est entré chez elle. Peu rassurée, la jeune femme fait le tour de son jardin et remarque un chapeau noir, un rocher gris, un nez pointu… Et si, pour amadouer ces étranges visiteurs, elle leur préparait un chocolat chaud ?

★★★★★

Ou comment, d’une tasse fumante et d’un cœur généreux, naissent l’amitié et le courage d’affronter ses peurs. Le festin de Citronnette aborde des thématiques qui sont peut-être légions en littérature jeunesse, mais qui sont ici délicieusement représentées. Les mots d’Angélique Villeneuve sont absolument savoureux, ils fondent dans la bouche comme la tarte aux prunes que prépare la belle Citronnette. « Ça sent bon comme un grand baiser. » Ils sont lumineux, plein de poésie et de belles images, de douces émotions et de sonorités à nous emporter avec grâce dans le monde si étrange et fantastique de Citronnette. « Le rocher a roulé d’un pas. Quand Citonnette y fait toc toc, ça murmure comme une petite mouche. »

Le-festin-de-citronnette-p4-5 Le-festin-de-citronnette-p20-21

Une sensibilité de l’écriture que l’on retrouve dans les illustrations délicates et magnifiques de Delphine Renon. Avec la finesse de sa plume et l’éclat de ses crayons de couleurs, elle nous transporte un peu plus dans cet univers de fantaisie et de poésie. Ses images sont splendides (j’aurais envie de vous montrer toutes les illustrations de l’album sur cet article) et j’ai particulièrement aimé le chapeau de Citronnette où grandit un citronnier à mesure que la jeune femme s’ouvre aux autres et s’épanouit.

Un album à savourer comme une madeleine fondante, et dont vous refermerez la dernière page en voulant tout recommencer depuis le début ou, mieux, affronter le monde tout gris et proposer à vos voisins un pique-nique plein de douceurs sucrées-salées. 🙂

Le festin de Citronnette, Angélique Villeneuve et Delphine Renon (Sarbacane)
disponible depuis le 6 janvier 2016
9782848658070 – 14,90€
à partir de 6 ans