Son
0

Le barrage – David Almond et Levi Pinfold

Avant de commencer à vous parler de cet album, Bob voulait exprimer sa joie de retrouver les mots de David Almond, l’un de ses auteurs favoris, dont beaucoup de romans de son adolescence sont désormais épuisés… Et autant vous le dire tout de suite : les yeux de Bob brillent autant de joie que d’émotion ! ❤

Lorsque le barrage sera achevé, les terres seront inondées. Mais avant qu’elles ne disparaissent à jamais, Kathryn et son père se rendent une dernière fois dans le village abandonné et, avec leur musique, dansent et chantent pour les maisons et les souvenirs qu’elles renferment, pour tous ceux qui ont dû partir et ceux qui viendront… Et puis le barrage est terminé, les terres inondées, formant désormais un magnifique lac, d’où la musique ne s’en ira jamais !

Est-ce que ça ne vous a pas toujours fasciné ces barrages et cette idée que sous l’eau qui est retenue, il y avait avant des habitations, des gens, une nature qui s’ébrouait ? Inspiré de l’histoire vraie qui lui a été racontée par une célèbre musicienne, David Almond nous invite à découvrir ce souvenir de petite fille qui, avec son père, a choisi d’offrir de la musique et de l’espoir à cette vallée bientôt recouverte par les eaux. Un texte poétique, sensible, vibrant, qui évoque également la perte, la disparition d’un monde, et la volonté de se souvenir, de ne jamais oublier ce qui a vécu là, tout ce qui a été beau. Un récit magnifique que des illustrations fascinantes rendent encore plus fort et émouvant !

C’est Levi Pinfold, dont le travail n’est pas encore très présent en France, qui est aux images et autant vous dire qu’elles sont incroyables ! Il s’en dégage une atmosphère et une lumière qui nous font hésiter entre la photographie et la peinture. Des illustrations pleine page nous invitent à nous attarder, à nous émerveiller de sa précision, de son sens du détail, du jeu d’ombre et de lumière qui nous transporte dans un univers tantôt fantomatique et brumeux, tantôt ensoleillé et plein de joie. Des images qui complètent à merveille le texte de David Almond, qui laisse aussi sa place aux silences, aux évocations, aux légendes. Un album magique, à ne pas manquer !

Bonus : la bande annonce de l’album !

Le barrage, David Almond, illustré par Levi Pinfold, traduit par Christiane Duchesne (D’Eux)
disponible depuis le 9 juin 2020
9782924645376 – 16€
à partir de 5 ans
Son
2

Vacances d’été – Mori

Il est désormais temps pour Bob & Jean-Michel de profiter de vacances bien méritées. Avant de vous les souhaiter aussi bonnes et reposantes que les nôtres, une dernière petite chronique pour donner le ton de ces Vacances d’été.

★★★★★

Clic ! Clic ! (Ouais, on est né au 20e siècle, les appareils photos faisaient ce bruit-là !) On prend la pose devant le tableau de la classe pour notre dernier jour d’école. Et puis, comme cette petite fille et son chat noir, le rituel de la pose photo se fera durant toutes les vacances d’été. De ces moments capturés par Mori, à la piscine municipale, chez le marchand de glace, à la plage ou encore à la campagne, se dégagent une incroyable tendresse. La petite fille n’esquisse pourtant pas l’ombre d’un sourire, le petit chat noir semble tout étonné et pourtant, l’auteur parvient à donner à chaque moment une véritable intensité et beaucoup d’humour. Déjà par ces poses très « figées » et répétitives qui nous font instantanément sourire, et puis par ces petits détails parfois incongrus que l’on prend plaisir à observer.

Des petits moments de vie, souvenirs inoubliables de vacances, merveilleusement mis en scène dans des double-pages de très belle composition. Je suis particulièrement tombée en admiration devant celles de la plage, de la mare aux grenouilles ou encore du champ de tournesol.
Bref, un superbe imagier de vacances et un talent à suivre puisqu’il s’agit d’un premier album pour Mori.

Hein oui que c’est trop beau ?

Vacances d’été, Mori (HongFei)
disponible depuis le 16 mai 2019
9782355581557 – 13,90€
à partir de 3 ans

Sur ce, passez de bien belles vacances ! 😀

Son
0

Une somme de souvenirs – Thomas Scotto & Annaviola Faresin

Il y a quelques années, les éditions Escabelle proposaient un magnifique texte de Thomas Scotto, illustré par Peggy Nille. Mais la maison n’existant plus, M. Wilson n’était plus non plus… Heureusement, les éditions Notari se sont emparés de cette histoire de transmission et ont invité une nouvelle illustratrice, au doux nom d’Annaviola Faresin, à mettre en image les mots de Thomas Scotto, avec un tout nouveau titre : Une somme de souvenirs.

9782970115083,0-4374057C’est jour de braderie dans le quartier de Mr Wilson. Tout comme ses voisins, il installe sa table sur tréteaux devant chez lui et y expose ce qu’il compte vendre. Mais contrairement à ceux qui vendent des livres, des plantes ou des disques, Mr Wilson expose sur son étal des vieux souvenirs qu’il sort de sa tête…

★★★★★

Dans cette Somme de souvenirs, donc, Thomas Scotto nous conte l’histoire d’un homme qui ne sait plus que faire de ses souvenirs, et profite d’une brocante de quartier pour les proposer aux passants. Ne serait-ce pas un cadeau original que d’offrir à des amis le souvenir d’un tango endiablé avec une jolie femme en robe rouge ? N’est-ce pas trop classe ce souvenir d’une voiture flambant neuve identique à celle de James Dean ? Et puis, acheter des souvenirs, n’est-ce pas plus simple que de les fabriquer soi-même ? C’est ce que pensent tous les acheteurs qui se précipitent sur le stand de Mr Wilson pour obtenir eux aussi leurs souvenirs. Jusqu’à ce qu’une petite fille surgisse, la petite-fille de Mr Wilson qui, curieuse de savoir tout ce que son grand-père a pu vendre, lui fasse aussi réaliser que tous ces souvenirs, ce sont ceux qu’il veut partager avec elle…

une-somme-de-souvenirs_13102017_p_302 une-somme-de-souvenirs_13102017_p_304

C’est avec une sensibilité et une poésie immenses que Thomas Scotto évoque la transmission et l’importance d’évoquer des souvenirs d’êtres aimés et disparus, notamment pour ceux qui ne les ont jamais connus, ou ne s’en souviennent pas… Son texte est délicatement mis en image par Annaviola Faresin, au crayon et à l’aquarelle, jouant avec le noir et blanc et des couleurs savamment apposées sur certains éléments de ses grands tableaux. Sans prendre le pas sur les images déjà si prégnantes du texte de Thomas Scotto, elle réussit pourtant à lui donner une émotion plus forte encore et à nous subjuguer par sa douceur. Si vous ne connaissiez pas ce livre sous son ancienne forme, précipitez-vous sur cette magnifique nouvelle édition ! ❤

Une somme de souvenirs, Thomas Scotto, illustré par Annaviola Faresin (Notari)
collection L’oiseau sur le rhino
disponible depuis le 23 janvier 2018
9782970115083 – 17€
à partir de 7 ans
Son
0

Lettre à Line – Amélie Billon

9782874261794, 0-1513467

Louise, aujourd’hui adulte et maman, écrit à Line, son amie d’enfance, après que sa fille Hélène a retrouvé une photo d’elles deux lorsqu’elles avaient treize ans entre les pages d’un livre. Au fil de son écriture et de ses souvenirs d’adolescente, Louise se remémore cette période qui se révéla dramatique…

★★★★☆

Quelle force et quelle émotion dans cette longue lettre qui compose pourtant un très court roman ! Il n’y a pourtant rien d’original dans cette histoire : des souvenirs d’adolescence, cette volonté de vouloir s’intégrer dans le groupe quand on ne correspond pas aux « canons » (trop grosse pour Louise, trop maigre pour Line) ou celle de vouloir rester telle que l’on est, les moqueries et le harcèlement subi durant les années scolaires, une maladie qui ronge un corps…
Mais l’écriture d’Amélie Billon est juste, pleine de sensibilité. L’émotion grandit au fur et à mesure de la lecture, en même temps que la culpabilité éprouvée par Louise. Car il s’agit avant tout d’une amitié brisée, un abandon de la part de Louise de son amie la plus chère et qui avait sans doute plus besoin d’elle qu’elle ne le pensait… Si Line lui paraissait forte, capable de rester elle-même malgré la pression du groupe, les railleries, elle luttait pourtant contre une maladie terrible. Et Louise n’ouvrira les yeux que lorsque le drame sera là.
Un très beau roman, auquel les jeunes filles d’aujourd’hui ne seront sans doute pas étrangères. Et, encore une fois, un texte important sur le harcèlement et ses conséquences…

Lettre à Line, Amélie Billon (Alice)
collection Tertio
en librairie depuis le 26 mars 2015
9782874261794 – 11€
à partir de 13 ans

Son
4

Et plus encore – Patrick Ness

Nous sommes en 2015 et, après quelques vacances bien méritées, Bob et Jean-Michel reviennent et vous souhaitent une excellente nouvelle année, et notamment en matière de lectures ! 😉 Et s’ils étaient en repos, ils n’ont en revanche pas oublié de lire un petit peu, pour vous proposer leurs premières chroniques de l’année !

9782070661701,0-2356419

Un garçon se noie dans l’océan, seul et désespéré. Il meurt. Puis il se réveille, nu, assoiffé, blessé, mais vivant. Comment est-ce possible ? Et quel est cet endroit désert dans lequel il s’est levé ? Est-il en enfer ? Ou bien n’est-il pas mort ? Autant de questions auxquelles le jeune homme va devoir trouver des réponses…

★★★★☆

Si vous n’avez jamais lu Patrick Ness, ne lisez pas plus loin cet article et filez directement vous procurer l’excellente trilogie du Chaos en marche ou le superbe Quelques minutes après minuit. Si vous en avez déjà lu, alors vous connaissez la puissance de la plume de ce raconteur d’histoires étonnant. Dans ce nouveau roman, Patrick Ness montre encore à quel point ses histoires possèdent une force et une originalité toutes particulières. Il faut dire qu’il sait comment nous mettre tout de suite dans le bain (sans mauvaise jeu de mot !) avec une scène d’ouverture terrible : la noyade d’un garçon. Et sa mort. Son réveil dans un environnement étrange mais pas inconnu va alors lancer toute l’intrigue du roman et nous questionner, comme le héros, sur le réel et l’irréel de cette histoire. Patrick Ness distille son suspens avec beaucoup de talent, on ne peut s’empêcher de continuer à tourner les pages, alternant entre les souvenirs de Seth, notre héros, quand il était encore vivant, et ce qui se passe après sa mort… Pourtant, il ne se passe pas tant de choses que ça malgré le nombre de pages (si vous cherchez de la science-fiction avec un peu d’action, passez votre chemin) et c’est bien toute l’introspection du personnage qui nous intéresse. Car cette expérience traumatisante va être pour lui le moyen de réfléchir à son existence, de comprendre les événements de son passé… à moins que rien de tout cela n’ait existé ? Cette question de la réalité va être la plus importante de l’histoire car les événements vont pousser Seth à reconsidérer toute sa vie…et sa mort. Autant vous dire que ce roman ne vous laissera pas indifférent et va vous amener à vous questionner sur le sens de la vie. N’est-ce pas là le propre d’une bonne lecture ? Passionnante et enrichissante ? En tous cas, laissez-vous tenter par ce titre, Et plus encore va vous subjuguer…et bien plus encore ! (ouais, bon, elle était facile, celle-là !)

Et plus encore, Patrick Ness (Gallimard)
en librairie depuis le 28 novembre
9782070661701 – 19,50 €
à partir de 14 ans