Son
0

La Sublime Communauté, 1. Les Affamés – Emmanuelle Han

9782330086671,0-4499095

Dans notre monde qui se meurt, de mystérieuses portes apparaissent aux quatre coins de la planète avec la promesse d’atteindre les Six Mondes, un endroit dont personne ne sait rien mais que tous veulent rejoindre. Parmi eux, les Affamés, des populations entières qui fuient la mort et le désespoir. Mais certains doutent et s’interrogent sur ce qui se trouve au-delà de ces Portes : c’est le cas de Tupà, Ekian et Ashoka, trois enfants « transplantés », enlevés bébé pour être placé ailleurs dans un but inconnu. Ils ne se connaissent pas et vivent à l’opposé les uns des autres mais leurs destins semblent pourtant liés…

★★★★☆

Emmanuelle Han est une exploratrice des temps modernes, elle a voyagé de par le monde pour écrire et réaliser des films documentaires. La Sublime Communauté est son tout premier roman et on sent parfaitement bien tout son amour pour les voyages, les contrées lointaines et les cultures qui y vivent. Là où l’histoire nous fait de suite penser à des mondes proches de la dystopie, son originalité vient de ses personnages et de leurs origines.

Ici, la planète entière est soumise à une sorte de fin du monde : déchaînements des éléments, famines, migrations massives, morts par milliers ; et l’action se déroule dans trois régions du monde : le désert du Sahara, l’Inde et le croisement entre trois pays d’Amérique du Sud. Nos trois héros n’ont a priori rien en commun à part d’avoir été abandonné quelque part à l’âge de huit mois. Tupà fait le passeur pour d’étranges personnages entre le Brésil, l’Argentine et le Paraguay et, quand il n’est pas à la ville, il retrouve sa famille adoptive parmi une tribu Guarani. Ekian erre dans le désert africain après avoir grandi du côté de l’Himalaya et recherche quelque chose. Ashoka enfin est au service du Roi des Intouchables où il est en charge de la Flamme qui permet de donner une digne cérémonie aux morts. Trois histoires bien différentes, qui nous emmènent à la rencontre de coutumes et de modes de vie bien loin de tout ce que l’on connaît. Et apportent également son lot de magie. Une magie aux formes complexes et variées, qui fait aussi tout le sel de cette histoire aux larges ramifications, apportant autant de questions que de réponses sur ce monde en ruine et sans espoir. Enfin, il faut saluer l’écriture exigeante et poétique d’Emmanuelle Han, qui nous transporte – peut-être difficilement au début – avec délice et fascination dans son univers empreint de mystères et de légendes.

La Sublime Communauté, dont on ne sait finalement rien au bout du compte, est un magnifique roman qui se démarque dans le genre, par son style exigeant et son univers magnétique, son ode aux cultures et croyances du monde, et ses personnages passionnants dont on a hâte de connaître la suite des aventures ! Une très belle découverte ! Vous aussi, laissez-vous séduire par ces Six Mondes qui ne demandent qu’à vous accueillir…

La Sublime Communauté, 1. Les Affamés, Emmanuelle Han (Actes Sud junior)
disponible le 4 octobre 2017
9782330086671 – 16€
à partir de 13 ans
Son
0

Monsieur Moisange – Fred Bernard et Gwendal Le Bec

9782226257918,0-2539918

Monsieur Moisange est un drôle d’oiseau, si l’on en croit les gens. En dehors de ses collègues au bureau, il ne côtoie guère que sa mère, oiselière sur les quais du Louvre. Pierre Moisange vit seul, il appelle tout le monde « coco » et malgré son allure séduisante, est un homme célibataire. « Ah si je pouvais voler… » se disait-il…ce qu’il fait dans ses rêves en compagnie d’une belle inconnue. Jusqu’au jour où son vœu s’exauce, et deux ailes lui poussent au bout des bras…

★★★★☆

Que va-t-il alors arriver à Monsieur Moisange ? C’est une toute nouvelle vie qui l’attend, entre célébrité et voyages autour du monde. Mais Pierre n’a réellement qu’un objectif : celui de retrouver la jeune femme qu’il voit en rêve, car elle existe et elle aussi rêve de lui. Pourtant, avant de la retrouver, il lui faudra tenir la promesse faite à sa mère, celle de ramener les oiseaux de sa boutique dans leurs pays à sa mort. Et c’est ainsi que notre drôle de bonhomme voyage à travers le monde, la beauté des paysages se disputant aux dangers de la nature…ou de l’homme. Sa mission terminée, il se rend alors en Inde, où semble vivre l’amour de ses rêves.
Mr-MOISANGE-r3
Monsieur Moisange est un petit roman illustré, presque un conte, qui célèbre le rêve, l’amour et la liberté. Le texte de Fred Bernard est très poétique, parfois teinté d’humour, et est merveilleusement mis en image par Gwendal Le Bec et ses illustrations douces et colorées. Le livre m’a pas mal fait penser à Mon père est un homme-oiseau, de David Almond et Polly Dunbar, que j’aime beaucoup. Le propos n’est pas tout à fait le même, mais je trouve quand même qu’il y a d’agréables similarités. En tous cas, Monsieur Moisange est un bel ouvrage, qui n’aurait pas démérité un format un peu plus grand pour en apprécier encore plus les illustrations. A conseiller à tous les enfants amoureux de l’imaginaire et du rêve. ;)

Monsieur Moisange, Fred Bernard et Gwendal Le Bec (Albin Michel-Jeunesse)
en librairie depuis le 4 mars 2015
9782226257918 – 11,90 €
à partir de 8 ans

Son
0

Le Merveilleux – Jean-François Chabas

9782361933180,0-2191841

Ah, Jean-François Chabas ! *étoiles dans les yeux* Qu’il écrive pour les plus jeunes ou pour les ados, j’adore… Et je dois dire que j’avais bien hâte de découvrir ce nouveau roman, surtout chez Les Grandes Personnes ! :) Sans plus attendre, voici l’avis de Bob !

Dans le Nord de l’Inde, à la fin du XIXe siècle, un vieux forgeron s’enfonce dans les montagnes à la recherche de pierres précieuses. Il y découvre un saphir de la taille d’un poing, qu’il trouve parfait pour aiguiser ses lames. Lorsqu’un Anglais débarque dans sa masure avec l’idée de lui acheter sa pierre, le vieil homme le lui cède de bon cœur, contre une denrée bien plus précieuse. L’Anglais rentre alors chez lui, riche comme Crésus, mais finit bientôt par regretter son comportement vis-à-vis des Indiens et va vendre son saphir, baptisé « Le Merveilleux ».

★★★★☆

Superbe aventure que celle du Merveilleux, personnage principal de ce nouveau roman de Jean-François Chabas. On le suit depuis sa « naissance » jusqu’à son dernier propriétaire, qui peut passer d’une marmotte à un ancien marin anglais en passant par un policier ou un brochet. On se passionne pour chacune des histoires qui se déroulent sous nos yeux – avec certains passages que l’on préfère plus que d’autres, j’ai notamment aimé les lettres de l’ancien marin anglais à son ami irlandais. Et on attend avec impatience de connaître la fin de ce voyage étonnant, qui semble s’apparenter à une malédiction. En fait, je crois que j’aime bien ce genre d’histoire qui rappelle des vieux films d’aventures se déroulant au XIXe siècle, ou les récits des écrivains de cette même époque, cet effet vieille carte postale qui nous promet exotisme et enchantement… La couverture en est un bel exemple, d’ailleurs !

L’écriture de Jean-François Chabas, toujours délicate et subtile, nous invite également à réfléchir sur les personnages rencontrés par le Merveilleux et sur de nombreux sujets comme le colonialisme. Finalement, c’est un récit d’aventure teinté de philosophie, qui se boucle d’une façon qu’on n’attendait peut-être pas, mais qui nous fait passer un excellent moment de lecture.

Le Merveilleux, Jean-François Chabas (Les Grandes Personnes)
en librairie le 28 août
9782361933180 – 14,50 €
à partir de 11 ans