Son
0

Le tueur d’écume – Michel Honaker

9782700250886,0-2778252

On ne vous présente plus Michel Honaker, auteur prolifique en littérature jeunesse, dont les récits touchent au polar, à l’histoire, l’aventure ou encore le fantastique. Chez Bob et Jean-Michel, notre préféré c’est Terre Noire, cette sublime fresque russe. Dans ce nouveau roman, l’auteur nous propose une nouvelle aventure, maritime, cette fois, aux accents de thriller…voire de frissons.

Dans l’océan Pacifique, les légendes sont nombreuses. Il y a notamment celle d’un supertanker qui fait chavirer tous les navires qu’il rencontre. Cliff n’y croyait pas, jusqu’au jour où une ombre gigantesque menace son frêle bateau…

★★★☆☆

Après son naufrage et la perte de son coéquipier, Cliff se retrouve sur l’île de Wake, à répondre aux questions des enquêteurs, sceptiques. Car selon les radars, il n’y avait aucun cargo, aucun supertanker dans les parages lorsque son bateau a littéralement été coupé en deux. Pourtant, quelqu’un va le croire : un avocat, Argill, qui travaille pour un commanditaire anonyme dont le but est de mener la chasse à ce navire fantôme. Accompagné d’Amber, une amérindienne au don étrange, et d’un capitaine grec, Karras, qui a des comptes à régler avec ce supertanker, Cliff va reprendre la mer. Et tout ce beau monde va se mettre à traquer ce navire de légende, qui hante le Pacifique depuis plusieurs décennies…
Comme dans L’agence Pinkerton, on retrouve dans ce nouveau roman le savant mélange entre le folklore amérindien et les légendes urbaines…ou maritimes, en l’occurrence. On se laisse très vite entraîner dans cette course poursuite en mer, à la recherche de ce vaisseau fantôme dont on veut percer tous les mystères. Michel Honaker ménage très bien son suspense, son écriture efficace nous fait passer de scène d’action en scène d’action tout en nous offrant quelques moments de répit pour nous laisser un peu souffler. Ceux qui ont un peu peur de l’eau (comme Bob) ne trouveront là aucune raison pour se laisser entraîner dans un bateau car toutes les peurs imaginables sont présentes : naufrage, solitude face à l’immensité, noyade… Bref, pas de quoi se réconcilier avec la mer. Mais les jeunes amateurs d’aventure et de mystère devraient y trouver leur compte. 😛

Le tueur d’écume, Michel Honaker (Rageot)
disponible depuis le 7 octobre 2015
9782700250886 – 11,90€
à partir de 11 ans

Son
1

La traversée – Jean-Christophe Tixier

GetBlob.ashx

Après vous avoir emmené à la montagne pour les vacances, Bob vous emmène à la mer. Mais vous n’aurez sans doute pas envie d’y retourner après avoir lu cet article… 😛

Sam est un jeune Africain qui rêve d’un avenir meilleur, un avenir qui a pour nom Europe. Il s’embarque dans un navire de migrants, à destination de l’Italie, avec pour tout bagage ses souvenirs. Mais bientôt, la mer grossit et la tempête finit par éclater…

★★★★☆

Dans ce roman poignant, Jean-Christophe Tixier met en lumière une tragédie que l’on retrouve régulièrement dans les informations : le naufrage d’une embarcation de migrants africains désirant rejoindre l’Europe. Je ne vous spoile pas sur la fin puisque ce terrible événement se déroule dès le début du roman : Sam, jeune homme improvisé capitaine d’un bateau de clandestins, tente d’amener tout ce monde à bon port. Mais la mer et la tempête qu’elle apporte en ont décidé autrement. Très vite, le navire se retourne et tout le monde tombe à l’eau. Sam va tenter coûte que coûte de sauver les personnes qui l’accompagnent. Tout en se remémorant ce qui l’a amené à prendre ce bateau de fortune…
A travers les flashbacks, nous découvrons ainsi le périple de Sam depuis son pays jusqu’à la Lybie où les passeurs vont le faire embarquer. Les relations avec sa famille ; son meilleur ami Youssou qui devait l’accompagner ; les passeurs qui réclament une grosse somme d’argent, ceux qui le dépouillent ; ses compagnons d’infortune, dont la belle Thiane et le triste destin qui la pousse à fuir vers l’Europe ; le camp d’internement à attendre le jour du départ… Le roman de Jean-Christophe Tixier nous expose tout avec précision et nous offre des portraits émouvants de ces hommes et femmes qui cherchent une vie meilleure, quitte à prendre tous les risques possibles.
Un roman court mais passionnant, ou terrifiant, qui prend également le parti de nous offrir une fin sans concession et pourtant totalement ouverte. Sans doute un peu glaçant mais les plus optimistes y verront peut-être aussi de l’espoir… Une fin en tous cas expliquée par l’auteur, qui ajoute des données documentaires sur les migrants et une bibliographie pour aller plus loin.
Un roman d’une grande humanité.

La traversée, Jean-Christophe Tixier (Rageot)
disponible depuis le 20 mai 2015
9782700249354 – 9,50€
à partir de 11 ans

Son
0

Les enfants de la mer – Daisuke Igarashi

9782848655314,0-1432632

Pour notre sélection de Noël, nous n’avions pas encore de bandes dessinées ou de mangas. C’est désormais chose faite, avec Les enfants de la mer, une série qui m’a véritablement enthousiasmée et mis des étoiles plein les mirettes !

Ruka, collégienne, vit au bord de la mer. Lors des vacances d’été, elle fait la rencontre de deux garçons : Umi et Sora, qui ont été élevés par des dugongs, mammifères marins en voie de disparition. Ruka est fascinée. Au même moment, les scientifiques s’inquiètent : des milliers de poissons disparaissent partout dans le monde, dans la mer comme dans les aquariums. Quelle est la cause de ce phénomène ? Et pourquoi Umi et Sora intéressent-ils autant de monde ?

★★★★★

Si vous connaissez un(e) amateur(rice) de mangas ou, plus généralement, d’illustrations, n’hésitez pas à lui offrir cette série : elle est tout simplement magnifique. Le dessin de Daisuke Igarashi se démarque totalement du manga qu’on a l’habitude de lire et je suis parfois restée des heures en admiration devant une pleine page montrant une baleine ou le fond de l’océan. Son souci du détail, la beauté de son trait, tout cela rend l’histoire magique ! Car le point fort également de cette série, c’est son histoire, étrange et fascinante, qui s’intéresse au mystère des origines. Le récit s’attache principalement à suivre Ruka et les deux garçons, Umi et Sora, ainsi qu’aux événements qui se déroulent dans les océans du monde entier. Mais on retrouve également dix petites histoires sur la mer, des témoignages ou des légendes, réparties dans les cinq volumes. Tout cela contribue à une ambiance toute particulière, un peu fantastique, un peu légendaire, et surtout poétique, qui nous envoûte littéralement. Une série exceptionnelle !

Les enfants de la mer, Daisuke Igarashi (Sarbacane)
en librairie depuis 2012
Série terminée en 5 tomes – 15,50 €
à partir de 12 ans

2

Jim Curious – Matthias Picard

jimAttention : vision 3D, tu vas t’éclater. Vous connaissez peut-être Matthias Picard avec sa bd “Jeanine”, c’était du grand art. Je le redécouvre avec une pépite qui rappelle avec joie Vingt-mille lieues sous les mers…si c’est un clin d’œil à Jules Verne alors il est merveilleusement interprété.
Jim enfile son scaphandre, sort de chez lui avec difficulté et plonge avec bonheur dans l’océan. Plus il s’y enfonce, plus ses découvertes sont magiques. On a beau savoir ce qui s’y trouve, l’étonnement nous prend à chaque page – la vision 3D y est pour quelque chose bien évidemment ! Ça bouge, ça brille, ça tournoie…vous allez en prendre plein les rétines. Pour l’originalité, inutile de repasser, vous l’avez trouvée, cet album relève du génie. Je précise qu’il y a 2 paires de lunettes dans cet album, une pour le conteur, l’autre pour l’enfant chanceux. Mesdames (et messieurs), je crois que Matthias Picard est un homme pris, c’est une grande perte pour nous, heureusement il y a ses livres 🙂

psst…enfile tes lunettes 3D et jette un œil à cette image
jimcurious
Jim Curious, Matthias Picard (2024 éditions)
en librairie depuis octobre 2012
9782919242078 – 19€
à partir de 5 ans

Son
0

Comme un feu furieux – Marie Chartres

9782211216203,0-2374341

Il fait froid en ce moment, alors Bob a envie de vous faire découvrir un livre qui se passe dans une région du monde qu’il connaît bien pour y folâtrer parfois pendant ses vacances…

Au bord de l’Arctique, dans la ville de Tiksi, vit Galya Bolotine, jeune fille de 16 ans qui ne rêve que de quitter sa ville mourante, perdue au fin fond de la Sibérie. Elle s’imagine océanographe, sur les traces du commandant Cousteau, mais se trouve contrainte de s’occuper de son petit frère, Lazar. Car depuis la disparition tragique de sa mère, il y a un an, la famille Bolotine est déchirée. Le père jongle entre deux travails, Gavriil, le grand frère, ne parle plus et ne sort jamais de sa chambre, Lazar ne trouve plus le sommeil et Galya, elle, garde silencieusement ses rêves tout en espérant les voir se réaliser…

★★★★☆

Très beau texte de Marie Chartres, qui nous emporte sous le ciel noir et glacé de la Sibérie, à la rencontre de cette famille rongée par le deuil et le chagrin. Le portrait de Galya est particulièrement réussi, adolescente rêveuse qui ne souhaite que s’échapper de sa ville natale pour découvrir le monde, et qui passe tout son temps à s’occuper de son petit frère. Leur relation est d’ailleurs très belle et touchante, même si les heurts sont fréquents. J’ai beaucoup aimé cette description des sentiments chez chacun des personnages et leur façon de gérer le deuil. Petit à petit, alors que l’on entre dans l’intimité de cette famille, on se rend compte que la mort de la mère cache un secret, ou en tous cas des non-dits de la part de certains membres des Bolotine. Quelques personnages secondaires, que j’ai beaucoup appréciés, apportent des réponses ou des espoirs aux questionnements et aux rêves de Galya, ce qui épaissit parfois le mystère familial ou apporte une dimension presque fantastique au récit. Car les légendes et la poésie sont également un point important de ce roman, qui renforcent cette idée de rêve chez Galya. J’ai donc beaucoup aimé ce roman, et cette écriture qui nous transporte dans le froid et la beauté de la Sibérie, qui nous invite à réfléchir au deuil et à la reconstruction après un drame et qui, surtout, nous brosse un très beau portrait d’adolescente.

Comme un feu furieux, Marie Chartres (Ecole des Loisirs)
collection Medium
en librairie le 19 novembre
9782211216203 – 14 €
à partir de 14 ans