2

Jim Curious – Matthias Picard

jimAttention : vision 3D, tu vas t’éclater. Vous connaissez peut-être Matthias Picard avec sa bd “Jeanine”, c’était du grand art. Je le redécouvre avec une pépite qui rappelle avec joie Vingt-mille lieues sous les mers…si c’est un clin d’œil à Jules Verne alors il est merveilleusement interprété.
Jim enfile son scaphandre, sort de chez lui avec difficulté et plonge avec bonheur dans l’océan. Plus il s’y enfonce, plus ses découvertes sont magiques. On a beau savoir ce qui s’y trouve, l’étonnement nous prend à chaque page – la vision 3D y est pour quelque chose bien évidemment ! Ça bouge, ça brille, ça tournoie…vous allez en prendre plein les rétines. Pour l’originalité, inutile de repasser, vous l’avez trouvée, cet album relève du génie. Je précise qu’il y a 2 paires de lunettes dans cet album, une pour le conteur, l’autre pour l’enfant chanceux. Mesdames (et messieurs), je crois que Matthias Picard est un homme pris, c’est une grande perte pour nous, heureusement il y a ses livres 🙂

psst…enfile tes lunettes 3D et jette un œil à cette image
jimcurious
Jim Curious, Matthias Picard (2024 éditions)
en librairie depuis octobre 2012
9782919242078 – 19€
à partir de 5 ans

Son
0

Comme un feu furieux – Marie Chartres

9782211216203,0-2374341

Il fait froid en ce moment, alors Bob a envie de vous faire découvrir un livre qui se passe dans une région du monde qu’il connaît bien pour y folâtrer parfois pendant ses vacances…

Au bord de l’Arctique, dans la ville de Tiksi, vit Galya Bolotine, jeune fille de 16 ans qui ne rêve que de quitter sa ville mourante, perdue au fin fond de la Sibérie. Elle s’imagine océanographe, sur les traces du commandant Cousteau, mais se trouve contrainte de s’occuper de son petit frère, Lazar. Car depuis la disparition tragique de sa mère, il y a un an, la famille Bolotine est déchirée. Le père jongle entre deux travails, Gavriil, le grand frère, ne parle plus et ne sort jamais de sa chambre, Lazar ne trouve plus le sommeil et Galya, elle, garde silencieusement ses rêves tout en espérant les voir se réaliser…

★★★★☆

Très beau texte de Marie Chartres, qui nous emporte sous le ciel noir et glacé de la Sibérie, à la rencontre de cette famille rongée par le deuil et le chagrin. Le portrait de Galya est particulièrement réussi, adolescente rêveuse qui ne souhaite que s’échapper de sa ville natale pour découvrir le monde, et qui passe tout son temps à s’occuper de son petit frère. Leur relation est d’ailleurs très belle et touchante, même si les heurts sont fréquents. J’ai beaucoup aimé cette description des sentiments chez chacun des personnages et leur façon de gérer le deuil. Petit à petit, alors que l’on entre dans l’intimité de cette famille, on se rend compte que la mort de la mère cache un secret, ou en tous cas des non-dits de la part de certains membres des Bolotine. Quelques personnages secondaires, que j’ai beaucoup appréciés, apportent des réponses ou des espoirs aux questionnements et aux rêves de Galya, ce qui épaissit parfois le mystère familial ou apporte une dimension presque fantastique au récit. Car les légendes et la poésie sont également un point important de ce roman, qui renforcent cette idée de rêve chez Galya. J’ai donc beaucoup aimé ce roman, et cette écriture qui nous transporte dans le froid et la beauté de la Sibérie, qui nous invite à réfléchir au deuil et à la reconstruction après un drame et qui, surtout, nous brosse un très beau portrait d’adolescente.

Comme un feu furieux, Marie Chartres (Ecole des Loisirs)
collection Medium
en librairie le 19 novembre
9782211216203 – 14 €
à partir de 14 ans