Son
0

L’ourse – José Ramon Alonso & Lucia Cobo

9782278085378,0-4105447

Vous avez sans doute vu ces adorables vidéos de bébés hippopotames ou girafes nés dans les zoos dernièrement ? Eh bien chez Bob & Jean-Michel, on vous propose d’assister vous aussi à une superbe naissance, celle d’un petit ourson. ❤

C’est l’automne. Pour la dernière fois avant son hibernation, une ourse s’enfonce dans la forêt à la recherche de graines, de fruits, de nourriture. Puis l’hiver est là, et l’ourse s’endort. Lorsqu’elle se réveille, ce n’est pas la fin qui lui tiraille le ventre, mais un tout petit…

★★★★★

C’est avec douceur et simplicité que José Ramon Alonso, biologiste de son état, nous raconte l’histoire de cette ourse, oscillant entre l’album et le premier documentaire. Au gré des saisons, nous suivons ainsi cette majestueuse créature dans sa préparation à l’hibernation, qui fait ses provisions pour l’hiver et construit l’habitat qui lui permettra de dormir au chaud au cœur de l’hiver. Jusqu’à son réveil où le printemps est revenu et, avec lui, l’ourson qui s’agite dans son ventre, prêt à découvrir le vaste monde. Si tout cela nous est dit de façon épurée, le texte est également très poétique et on s’imagine très bien le susurrer à l’oreille de l’enfant.

393766-001-C

De même que l’émerveillement sera total quand il faudra tourner les pages. Les illustrations de Lucia Cobo, à l’acrylique, sont extraordinaires ! C’est l’illustration de couverture qui ouvre l’album, et on se retrouve instantanément aux côtés de cette ourse, subjugué par son regard avant de la suivre dans sa dernière balade dans la forêt. La poésie des mots de José Ramon Alonso se retrouve complètement dans les images de Lucia Cobo, d’une grande maîtrise et qui ajoute dans ses tableaux l’évocation du cycle de la nature suggérée par le texte. Des illustrations d’autant plus belles et invitant à la contemplation que l’album est un grand format.

393767-001-C

Un album sublime autour de la maternité, de la vie qui se perpétue et de ses bonheurs simples.

L’ourse, José Ramon Alonso, illustré par Lucia Cobo (Didier Jeunesse)
disponible le 19 avril 2017
9782278085378 – 14,20€
à partir de 2 ans
Son
0

La clé d’or – Les frères Grimm et Joseph Vernot

9782917516577,0-3616156

Parmi tous les contes de Grimm, dont certains ont été rendus célèbres par diverses adaptations, il en est peut-être que vous ne connaissez pas… La clé d’or fait partie de ces contes un peu moins connus, et d’autant moins qu’il s’agit d’un « conte-attrape », où la fin de l’histoire est généralement un pied-de-nez au lecteur ou à l’auditeur. Voilà qui vous intrigue, non ? :P

En plein cœur de l’hiver, un jeune garçon prend son traîneau pour aller chercher du bois. En voulant faire un feu dans la forêt, après avoir bien travaillé, il trouve une petite clé d’or. Celle-ci doit sûrement ouvrir quelque chose à proximité ! Bientôt, il trouve un coffret…

★★★★☆

Dans ce conte extrêmement court, on ne vous dira rien de la chute, malicieuse et inattendue, mais on va surtout vous parler des illustrations. C’est Joseph Vernot, qui s’est déjà attaqué à d’autres contes célèbres et à l’illustration de L’histoire sans fin de Michael Ende (chez Hachette), qui créé les images de cette petite histoire publiée à l’origine dans les Contes de l’enfance et du foyer des frères Grimm. Et c’est tout simplement superbe !

la_cle_d-or_Page_3 la_cle_d-or_Page_4

Dans un format tout en hauteur, les planches s’étirent pour un effet magique. La couverture avec dorures et les pages de garde, tels des papiers peint, au motif d’oiseau, annoncent tout de suite le bel ouvrage. Joseph Vernot joue principalement sur le noir et blanc, les ombres des décors et des personnages. Seul notre petit héros, et quelques paysages, obtiennent des couleurs. Le style de Joseph Vernot, entre art nouveau et art déco, fait aussi la part belles aux illustrations animales, avec des oiseaux au trait d’une grande finesse. On notera enfin la petite serrure dorée, toute minuscule en quatrième de couverture qui résume à merveille l’histoire de cette Clé d’or.
Un conte à découvrir et à offrir sans attendre !

La clé d’or, Jacob & Wilhelm Grimm, illustré par Joseph Vernot, traduit par Raphaël Baud (Chocolat ! jeunesse)
disponible depuis le 15 octobre 2016
9782917516577 – 16€
à partir de 5 ans
Son
2

L’ombre d’un nuage – Nicolas Poupon

Bon, vous avez remarqué, on a un peu loupé le coche sur les cadeaux de Noël cette année et on a pas eu le temps de vous présenter tous les trésors qu’on avait trouvé. Mais c’est pas grave ! A la place de la fève, mettez un livre dans la galette des rois, ou tartinez vos crêpes de la Chandeleur avec quelques pages… Et puis il y a bien des anniversaires chaque jour de l’année, non ? :P

97828486590220-3606502

C’est l’été et il fait incroyablement chaud ! Même pas d’ombre où se reposer ! La petite bande de Nestor s’ennuyait ferme sous un arbre jusqu’à ce que Carlos déboule en courant en disant qu’il avait vu un nuage. Ni une ni deux, les enfants partent à la recherche de ce nuage, espérant qu’il leur fournira de l’ombre et, surtout, de la pluie ! Pour la bande de copains, l’aventure commence…

★★★★★

Dans cet album entre roman illustré et bande-dessinée, Nicolas Poupon nous présente une bande de joyeux copains super attachants et en manque d’aventure, et ce dès la page de garde ! On rencontre ainsi Nestor, notre narrateur, qui n’est pas trop doué dans l’écriture mais plein de bonne volonté ; son petit frère Prosper, le plus petit et le plus mignon ; Pedro, qui ne sait pas s’exprimer autrement que sous forme de question ; Coin-Coin, l’intello avec toujours un bouquin dans les mains ; Meredith, la seule fille du groupe et la plus futée ; et Carlos, le chef de bande dont le papa fait un peu peur. Très vite, nos jeunes héros se lancent à l’aventure, bien décidés à s’emparer de ce nuage qui en devenait presque légendaire tant le soleil brille depuis un temps pas possible !

Lombre-dun-nuage-p.14-15

Découpé en plusieurs chapitres dessinés, le récit de ces aventures est tout simplement délicieux ! On se laisse entraîner dans la quête de cette petite bande, ses découvertes (les double nœuds : absolument génial !) et ses questionnements (un nuage pleut-il ou pleure-t-il ?). L’écriture de Nicolas Poupon, à hauteur de ses personnages, est espiègle et pleine de vie, quand bien même les derniers mots de Coin-Coin nous demandent d’excuser son copain Nestor qui écrit vraiment mal ! Quant aux illustrations : c’est un régal : de la vivacité, de l’expressivité, de l’inventivité, que ce soit en pleine double-pages ou en médaillons, avec des bulles ou sans. Un superbe album, où l’émotion et l’humour se mêlent habilement et où la capture de ce petit nuage va réserver bien des surprises à nos jeunes héros. A découvrir absolument ! ❤

L’ombre d’un nuage, Nicolas Poupon (Sarbacane)
disponible depuis le 10 octobre 2016
9782848659022 – 18€
à partir de 8 ans
Son
2

La Grande Forêt – Anne Brouillard

97822112169130-3561722

Killiok est inquiet. Son ami le magicien Vari Tchésou ne donne plus de nouvelles depuis le Printemps. De plus, une étrange roulotte serait apparue au cœur de la Grande Forêt, épaississant le mystère. Killiok se rend alors chez Veronica, dans l’espoir qu’elle puisse l’aider. Bientôt, les deux amis décident de quitter leurs maisons et de se rendre dans la Grande Forêt, à la recherche du magicien…

★★★★★

Avec La Grande Forêt, Anne Brouillard signe sans doute son œuvre la plus belle et la plus aboutie. Dans ce premier tome d’une série qui explorera le Pays des Chintiens, un monde imaginaire comprenant onze pays, l’auteure nous transporte dans son univers avec une étonnante facilité. Ses personnages, humains, animaux ou créatures rêvées (à quoi Killiok peut-il bien ressembler ? une sorte de Moomin ?) sont tout de suite attachants et nous rappellent les héros de notre enfance, ceux capables de planifier une randonnée sans rien oublier, de s’aventurer dans les sous-bois sans peur aucune, et de rencontrer d’étranges personnages qui les aideront ou les distrairont de leur quête. Il y a chez Anne Brouillard un imaginaire foisonnant d’une très grande douceur, mais aussi beaucoup d’humour et d’absurde, ce genre de choses propre à l’enfance.

24316-2

Un récit magique qui va bien au-delà de l’album : Anne Brouillard passe de l’illustration en pleine page à un découpage en bande dessinée avec une parfaite aisance. Un mélange des genres qui fonctionne à merveille, qui permet de faire avancer l’histoire plus rapidement ou bien de nous laisser le temps d’apprécier tous les détails des maisons, des paysages ou des situations vécues par nos héros dans le Pays du Lac Tranquille. Et pour parfaire son univers, des cartes du pays des Chintiens, des environs de la Grande Forêt ou encore une page de journal viennent apporter toujours plus d’authenticité et d’honnêteté à cette histoire merveilleuse.

24316-0

Un album extraordinaire qui plaira autant aux petits qu’aux grands et qui nous donne envie de continuer à explorer la Chintia avec Killiok et Veronica, ou d’autres beaux personnages. :)

La Grande Forêt (Le pays des Chintiens), Anne Brouillard (École des loisirs – Pastel)
disponible depuis le 5 octobre 2016
9782211216913 – 18€
à partir de 7 ans
Son
0

Maison Eliza : un nouvel éditeur à suivre !

Ce qu’on aime plus que tout avec Jean-Michel (à part la mozzarella), c’est découvrir de nouvelles petites maisons d’édition et leurs beaux projets. Et aujourd’hui, Bob et super content de vous présenter une belle jeunette qui s’appelle Maison Eliza et qui est vraiment très très charmante. Leur ligne éditoriale :

“des albums pour les enfants de 3 à 9 ans (et les adultes passionnés)”

(ENFIN un éditeur qui assume de faire des albums aussi pour ceux qui n’ont plus l’âge !!!), tous imprimés en France ou en Europe et dans le respect de l’environnement, et qui offre 1 livre à un enfant éloigné de la lecture pour 5 vendus ! En plus de ça, ils ont un catalogue trop cute sous forme de petites cartes postales et quelques illustrateurs de talent que l’on a déjà croisé ailleurs… Alors, ça ne vous donne pas envie de les découvrir ? … Bon, ben puisque ça ne vous suffit pas pour vous convaincre, on vous propose de découvrir leurs deux premiers albums. ;)

Mizu et Yoko : tout seul

97910960670080-3568963★★★★☆

Mizu est un petit pingouin plein de bonne volonté mais pas très dégourdi. Il se sent bien seul sur sa banquise où il n’est pas très doué pour la pêche, ou pour se construire un igloo, jusqu’au jour où arrive Yoko, un ours polaire qui voudrait bien un abri pour la nuit. Très vite, les deux se lient d’amitié… Un très bel album tout en mignonnitude, Mizu le premier avec sa maladresse. Le texte de Laurie Cohen est tout simple, non sans humour et poésie et les illustrations de Marjorie Béal d’une grande douceur, avec des bleus nuit et glacé qui nous emportent sur cette banquise où naît le début d’une belle amitié que l’on découvrira sans doute dans d’autres albums… :P

Mizu et Yoko, Tout seul, Laurie Cohen, illustré par Marjorie Béal (Maison Eliza)
collection Menthe à l’eau
disponible le 14 septembre 2016
9791096067008 – 13,50€
à partir de 3 ans
Un lion très coquet

97910960670150-3568964★★★☆☆

On reste chez les animaux avec cette fois le lion Sergio, roi des animaux, qui doit se préparer pour aller déjeuner avec la belle Mia. Sa crinière est un désastre, il se rend donc chez le coiffeur pour arranger ça…mais c’est raté et ça ne lui plaît pas ! Bien, il en essaye un autre et le résultat est tout aussi décevant ! Il va faire tous les salons de coiffure de son royaume sans succès, sans compter qu’il a vu la jolie lionne au bras d’un fort beau lion. Se présentera-t-il chez Mia pour manger avec elle ? Mystère ! Ce deuxième album, cette fois pour les plus grands, est un vrai régal pour les yeux ! Les illustrations de Lili la Baleine, hautes en couleur et malicieuses, accompagnent vivement le texte aux sonorités rimées de Valerie Weishar-Giuliani. Une histoire qui évoque la confiance en soi – et cette fois du côté des garçons, c’est plutôt chouette – avec réussite. :)

Un lion très coquet, Valérie Weishar-Giuliani, illustré par Lili la Baleine (Maison Eliza)
collection Pistache
disponible le 14 septembre 2016
9791096067015 – 15,90€
à partir de 5 ans
Son
6

Poussin vert – Marie-Hélène Lafond et Gwenaëlle Doumont

Pour 2016, on vous avait promis de belles choses sur Bob et Jean-Michel (et pas seulement des livres) !
CouvGrâce aux éditions de la Palissade, nous vous proposerons demain un nouveau concours sur le site – ce que nous n’avions pas fait depuis longtemps – qui vous permettra de gagner le tout nouvel album de l’éditeur : Poussin vert, dont on vous parle aussitôt pour vous en donner l’eau à la bouche ! ;)

Un petit garçon croise un petit poussin vert et se met à lui chanter à tue-tête la comptine “Une souris verte”. L’enfant essaye de pousser à bout le poussin mais celui-ci ne se laisse pas faire et lui réserve une petite surprise…

★★★★☆
PlanchePoussinRVB

Qui n’a jamais été embêté par un sale gosse qui vous entonne une comptine toute la journée, cette petite chansonnette qui vous reste dans la tête pour longtemps ? :P Le petit garçon de cette histoire a décidé de s’attaquer à ce drôle de poussin vert et le poursuit inlassablement avec sa chanson de la « Souris verte ». Et s’il l’attrape par la queue ? Et s’il le montre à ces messieurs ? Le poussin ne se laisse pas faire… De toute manière, il n’a pas de queue ! Et le dialogue continue ainsi, entre impertinence et absurdité, jusqu’à ce que le petit garçon continue son chemin et tombe sur une chèvre ! Je te tiens, tu me tiens, par la barbichette… Haha, jusqu’à ce qu’il rejoigne la forêt où, tout à coup, ce promenons-nous dans les bois prend des accents sinistres…

PlanchePoussin18-19RVB

Une petite histoire très drôle, malicieusement illustrée par les crayons de Gwenaëlle Doumont, qui donne une bouille à ce petit garçon où transparaît l’insolence (on se doute dès la page de titre que ce petit est du genre effronté). Son dessin et ses couleurs sont très joyeux et renforcent l’humour du texte de Marie-Hélène Lafond. Il y a d’ailleurs tout plein de détails rigolos à observer (les vers de terre et les escargots m’ont bien amusée) et, surtout, la baraque à frites, où vont papoter le garçon et le poussin, élément improbable de ce décor (rappelons à cette occasion que l’illustratrice est belge, il y a peut-être un rapport).

Rendez-vous demain, donc, pour tenter de remporter ce joli album. :D

Poussin vert, Marie-Hélène Lafond, illustré par Gwenaëlle Doumont (La Palissade)
disponible depuis le 22 janvier 2016
9791091330213 – 12,90€
à partir de 4 ans
Son
0

La classe de mer de monsieur Ganèche – Jérôme Bourgine

9782848658353,0-3166211

En ce mois de janvier frileux, rien de mieux qu’un petit roman à vous donner envie de hisser les voiles et de voguer loin de la routine. :)

Monsieur Ganèche est l’heureux professeur d’une classe de mer composée de six loustics qui lui en font voir de toutes les couleurs. Mais lorsque le rafiot qui les transportait jusqu’au lieu de vacances en Bretagne est contraint d’accoster sur un îlot qui semble abandonné, ils sont loin de se douter des aventures qui les attendent…

★★★★☆

Zlatan, Céline, Tho, Lucas, Fatima et Maïtiti, voilà les six « cas sociaux » dont Monsieur Ganèche, professeur remplaçant, a hérité. Monsieur Ganèche et ses grandes oreilles décollées, son petit air dans la Lune mais terrifiant lorsqu’il est en colère… Tout un tas de caractères bien différents qui vont être amenés à vivre ensemble et à constituer une équipe quand les problèmes commencent. Car l’île sur laquelle ils se retrouvent abandonnés est en réalité le repaire de trafiquants d’animaux (je ne vous spoile pas, c’est écrit sur la 4e de couverture !) et vous vous doutez bien qu’une bande de morveux sur le territoire de ces affreux bonhommes n’est pas la bienvenue…

On retrouve dans cette histoire tout le cocktail qui nous plaît dans la collection Pépix : de l’humour et, surtout, de l’aventure. On s’attache très rapidement à chacun des personnages (mêmes si certains sont vraiment des sales gosses) et notamment à Monsieur Ganèche, à sa bienveillance et à son côté un peu original. En fait, Monsieur Ganèche, c’est un peu l’instit’ qu’on aurait bien aimé avoir. Mais ce que j’ai préféré, c’est l’intrigue de Jérôme Bourgine, rondement menée, qui nous entraîne d’un bout à l’autre de l’île et transforme nos jeunes héros en aventuriers intrépides. A la lecture, j’ai repensé à tous ces films que je regardais enfant, où des gamins partaient à la chasse au trésor en faisant tourner en bourrique les terribles méchants. En tous cas, une classe de mer qui tourne de cette manière, j’aurais bien aimé en vivre une !

Monsieur-Ganeche-p90-91

Un Pépix ne serait pas non plus réussi sans ses illustrations et celles-ci, de Maurèen Poignonec, sont une invitation de plus au désir d’aventure. J’ai beaucoup aimé son trait, fin et malicieux, et toute l’énergie qui s’en dégage. C’en est presque à regretter que toutes les images ne soient pas en couleur !

Une très chouette histoire, en tous cas, où l’amitié, la confiance en soi et la défense des animaux sont les maîtres mots. Et un bel avant-goût des vacances d’été… :)

La classe de mer de monsieur Ganèche, Jérôme Bourgine, illustré par Maurèen Poignonec (Sarbacane)
collection Pépix
disponible depuis le 6 janvier 2016
9782848658353 – 11,90€
à partir de 9 ans
Son
0

Nature : l’appel du dehors – Maria Ana Peixe Dias et Inês Teixeira do Rosario

9782745974631,0-2711001

Il y a longtemps que nous n’avons pas présenté de documentaires chez Bob et Jean-Michel, alors nous nous rattrapons avec Nature : l’appel du dehors, qui a obtenu en 2015 le Prix de la Première Œuvre à la Foire du livre jeunesse de Bologne. Et il le vaut bien car ce petit pavé est magnifique !

★★★★★

De quoi ça parle ? De la nature, tout simplement, et de toute la beauté, la diversité et de l’étonnement que l’on y trouve. L’ouvrage s’intéresse à tous les aspects de la nature, depuis les animaux (de la forêt, de la mare…) jusqu’au ciel (les nuages, les étoiles…) en passant par la forêt, les fleurs, les roches, etc. Les auteurs, aidés d’une équipe de spécialistes scientifiques, nous invitent ainsi à éveiller notre curiosité au monde qui nous entoure, à nous interroger sur tous ses aspects et, surtout, à nous émerveiller. Un émerveillement qui passe également par les illustrations, absolument superbes, de Bernardo P. Carvalho, à la fois précises quand il s’agit de représenter scientifiquement, mais également poétiques pour illustrer des scènes d’observation, de découverte de la nature.

la-fora_dupla3

Nature n’est pas seulement un ouvrage à vertu scientifique, et il propose également au lecteur un guide d’observation très complet (où trouver l’endroit idéal pour écouter chanter les grenouilles, une carte des roches en France, etc.) et plein de petites activités à réaliser au cœur de la nature (créer une sculpture land-art, faire une couronne de fleurs, devenir pisteur d’animaux, etc.). Il faut d’ailleurs signaler que le début de l’ouvrage donne aussi tous les conseils pour se promener dans la nature et la respecter, sans la dégrader. En fin d’ouvrage, on trouve un glossaire, avec la définition de tous les mots difficiles, une chronologie des dates importances liées à la nature et à sa préservation, et une liste d’organismes et de site internet pour aller plus loin.

la-fora_dupla7

Un très bel ouvrage, diversifié et pourtant complet, en hommage à la nature et à l’envie de passer du temps dehors, à observer les merveilles de notre monde. Indispensable pour tous les amateurs de sciences mais également à tous ceux qui veulent découvrir leur environnement en famille. :)

Nature : l’appel du dehors, Maria Ana Peixe Dias, Inês Teixeira do Rosario, illustré par Bernardo P. Carvalho, traduit et adapté par Elodie Dupau (Milan)
disponible depuis le 21 octobre 2015
9782745974631 – 25€
à partir de 8 ans

Son
4

Nous, les enfants sauvages – Alice de Poncheville

9782211221986, 0-2703710

Vous ne trouvez pas que la couverture de ce roman fout un petit peu les jetons ? :D Pourtant, pas d’horreur dans ce livre…enfin…

Après l’éradication des animaux qui ont causé des épidémies et ravagé le monde, celui-ci se reconstruit petit à petit. Linka et sa petite sœur Oska vivent dans la 16e Maison, un orphelinat où chacun doit préparer son avenir pour répondre au mieux aux exigences du Ministère. Un jour, Linka trouve une bête dans un terrain vague. Elle la nomme Vive et, se sentant soudain plus forte avec la présence de cet être étrange, elle commence à rêver d’une autre vie…

★★★★★

Imaginez un monde sans animaux, un monde où le métier le plus prestigieux est celui de chasser les oiseaux pour les tuer. Dans l’univers imaginé par Alice de Poncheville, c’est l’élevage intensif, les traitements infligés aux bêtes qui ont conduit le monde à sa perte. Aujourd’hui, il ne reste plus que les rats, indécrottables survivants, et les insectes, source de protéines pour les habitants de ce monde. Et les rares oiseaux ou petits animaux, instantanément exterminés lorsqu’ils sont signalés. Alors quand une flopée d’enfants ne rêve que de voir ces beaux renards ou ces impressionnants éléphants autrement que dans les documentaires du vieux monde, il ne faut pas s’étonner qu’on parle de mystérieux enfants sauvages et de ce terroriste de Docteur Fury…
Le roman d’Alice de Poncheville est magnifique et son histoire, une dystopie, se distingue dans le genre en évitant tous les poncifs des grandes séries à succès. Le résumé ci-dessus ne vous donne clairement pas tout ce qu’on retrouve dans l’histoire, et cela vaut sans doute mieux tant il est beaucoup plus intriguant de découvrir au fur et à mesure le fonctionnement de ce monde, de se laisser emporter dans l’écriture passionnante de l’auteure. Et de faire connaissance avec des personnages tous plus intéressants les uns que les autres. Linka et sa sœur, ainsi que tous les autres personnages que nous rencontrons, sont vraiment attachants. Même si le rôle d’orphelin dans une histoire initiatique n’est pas nouveau, ni les directeurs d’orphelinats peu amènes, l’engouement pour l’histoire est telle que cela ne nous dérange pas, on veut juste se laisser porter par le vent, à l’instar de Vive, jusqu’à la fin du roman. Nous, les enfants sauvages est une très belle ode à la nature, on se laisse emporter dans la poésie des enfants sauvages, les souvenirs d’un monde perdu, les amitiés indéfectibles et la générosité de résistants en passe de mener une rébellion. Je me suis régalée des mots et des images d’Alice de Poncheville, et j’espère que vous en ferez tout autant ! :)

Nous, les enfants sauvages, Alice de Poncheville (Ecole des Loisirs)
collection Medium
disponible le 2 septembre 2015
9782211221986 – 19,50€
à partir de 13 ans

0

Promenade de la petite fille – Nathalie Lété

Inutile de se casser la tête pour créer un scénario abracadabrantesque afin de combler un public – non, il faut faire confiance à Nathalie Lété, son talent suffit amplement pour nous ravir. A travers une histoire simple où nous suivons la promenade d’une fillette à travers les champs, les forêts et les jardins, on découvre avec émerveillement des décors vertigineux qui ne sont pas sans rappeler l’univers de Lewis Carroll : la douce naïveté d’une fillette, robe volante, champignons géants, lapin, légumes gigantesques et fleurs sublimes. La particularité de ce livre ? Il y a des animations pardi ! Des tirettes, des décors à soulever et une page centrale en pop-up, de quoi ravir les plus jeunes. Les animations sont signées Marion Bataille, une collaboration pas des moindres car le travail de l’une sublime celui de l’autre. Nathalie Lété et Marion Bataille ont des univers bien particuliers que je vous encourage à découvrir, parole de Jean-Michel vous serez conquis :)

Promenade de la petite fille, Nathalie Lété avec les animations de Marion Bataille (Les Fourmis Rouges)
en librairie depuis le 21 octobre 2014
9782369020325 – 18,50€
à partir de 2 ans