Son
3

Baleine rouge – Michelle Montmoulineix

9782330075835,0-4045933

Delphine part en vacances au bord de la mer avec son père et sa belle-mère qu’elle n’apprécie pas. En se promenant sur la plage, elle fait la rencontre d’une vieille femme qui semble confondre les couleurs et qui, chaque soir, s’en va nager au loin. Intriguée, Delphine et son nouvel ami Thomas se rendent chez Léandre, un vieil homme qui va leur conter l’histoire étonnante d’Eliaz, mousse breton du siècle dernier, et de Skye, jeune baleine bleue.

★★★★☆

Quel rapport entre Delphine, adolescente du 21e siècle à la famille recomposée et dont la mère lui manque affreusement après qu’elle soit partie un jour sans laisser d’adresse, et Eliaz, jeune garçon de onze ans engagé comme mousse sur un terre-neuvier pour rapporter de l’argent à ses parents en des temps difficiles ? Ahah, je ne vous le dirais pas ! Mais sachez que cela concerne évidemment l’océan et les majestueuses baleines qui vivent dans ses eaux. Le roman fait la part belle au récit d’Eliaz, conté par un personnage de vieil homme malicieux qui ne refuse pas de raconter les légendes du village à de jeunes ados curieux. Un procédé assez classique mais qui fonctionne toujours aussi bien : on réagit comme Delphine et Thomas à chaque rebondissement de l’histoire. Et cette histoire, c’est celle d’Eliaz et de son étonnante amitié avec une baleinelle (ouais, c’est rare mais ça se dit) prénommé Skye. Je ne vous en dis pas plus, même si les lecteurs avertis verront sans doute où tout cela va.

La beauté du roman vous frappera par sa description du monde sous-marin et de celui des baleines. Notre imaginaire nous les présente douces, majestueuses, puissantes. Michelle Montmoulineix nous en fait le même portrait et y ajoute, sans qu’on s’en rende compte, tout un tas d’informations étonnantes sur ces superbes créatures. Je crois que les passages concernant Skye et sa mère Blow sont mes préférés, on y sent tout l’amour et toute la sensibilité de l’auteure pour les baleines. Des moments poétiques qui contrebalancent la dureté de la vie d’Eliaz sur le terre-neuvier, du mal de mer aux brimades du second. Mais grâce à la musique de son violon et aux étranges sculptures du saleur Lullan, indien du Canada, Eliaz va voir sa vie changer radicalement… Par bien des aspects, le récit de Léandre va toucher Delphine en plein cœur et la perte de sa mère la ronger sérieusement. La vieille et « folle » Marina lui apportera-t-elle les réponses qu’elle cherche ?

Baleine rouge est une histoire intemporelle somme toute classique mais qui apporte un vrai souffle d’aventure, avec des sensations et une universalité qui m’ont parfois rappelé les textes de Michael Morpurgo. Si vous aimez les baleines, comme Bob, alors vous n’en serez que plus conquis par ce texte aussi doux et éthéré qu’un moment passé dans la sérénité de l’océan.

Baleine rouge, Michelle Montmoulineix (hélium)
disponible depuis le 15 mars 2017
9782330075835 – 13,90€
à partir de 10 ans
Son
3

Atlas des nuages – Julie Guillem

97823300691480-3538949

Dernière ligne droite avant Noël et, pour les retardataires, quelques idées de cadeaux sont toujours disponibles chez Bob et Jean-Michel. Aujourd’hui, on vous propose un somptueux documentaire à offrir à tous les amateurs de notre beau ciel bleu ou à ceux qui aiment les très beaux livres… ❤

★★★★★

Comment se forment les nuages ? Comment reconnaître un cumulonimbus d’un nimbostratus ? (et non, ce ne sont pas les nouveaux modèles de balai pour le Quidditch) Dans son Atlas des nuages, qui a été réalisé dans le cadre d’un projet de fin d’études, Julie Guillem nous propose ainsi de découvrir tous les nuages qui existent dans le ciel ! Rien que ça ! :D
Le documentaire commence tout d’abord par nous expliquer la formation des nuages et comment on classe les nuages, avant de s’intéresser véritablement au cœur du sujet : les différents nuages. On découvre ainsi qu’il existe plusieurs « genres » de nuages (des formes) et qu’à l’intérieur de ces genres, il y a aussi différentes espèces ! Avouez que, comme Jean-Michel, vous pensiez qu’il existait juste des nuages en forme de cœur ou en caca d’avion…
Le monde des nuages est donc bien vaste et, avec une grande simplicité et une grande clarté dans les explications, Julie Guillem va alors nous présenter chaque genre de nuage classés selon leur altitude.

Quelques éléments documentaires. (c) Actes Sud junior.

Quelques éléments documentaires. (c) Actes Sud junior.

Et après les planches explicatives, ce sont les grandes double-pages représentant les nuages qui nous émerveillent ! Des peintures absolument superbes qui, au-delà de l’aspect documentaire, offrent une dimension toute poétique à l’ouvrage. On se laisse emporter par la contemplation de ces images et de ces nuages que l’on a ensuite très envie de (re)découvrir en levant le nez vers le ciel. Des nuages doux, épais, tarabiscotés, embrouillés ou étirés, il en existe de toutes les sortes et il ne nous reste plus qu’à retenir tous ces noms latins et les associer au bon nuage lors de nos futures séances d’observation.

Quand on vous dit que c'est superbe ! (c) www.julieguillem.com

Quand on vous dit que c’est superbe ! + sur le site de www.julieguillem.com

Un ouvrage d’autant plus beau qu’il bénéficie d’une jolie maquette tout en hauteur et d’une reliure en toile bleue. Un atlas vraiment très original, qui oscille entre le livre documentaire et le beau livre et qui ravira tous les curieux, petits ou grands, parole de Bob. :)

Atlas des nuages, Julie Guillem (Actes Sud junior)
disponible depuis le 9 novembre 2016
9782330069148 – 19,50€
à partir de 8 ans
Son
0

Nature : l’appel du dehors – Maria Ana Peixe Dias et Inês Teixeira do Rosario

9782745974631,0-2711001

Il y a longtemps que nous n’avons pas présenté de documentaires chez Bob et Jean-Michel, alors nous nous rattrapons avec Nature : l’appel du dehors, qui a obtenu en 2015 le Prix de la Première Œuvre à la Foire du livre jeunesse de Bologne. Et il le vaut bien car ce petit pavé est magnifique !

★★★★★

De quoi ça parle ? De la nature, tout simplement, et de toute la beauté, la diversité et de l’étonnement que l’on y trouve. L’ouvrage s’intéresse à tous les aspects de la nature, depuis les animaux (de la forêt, de la mare…) jusqu’au ciel (les nuages, les étoiles…) en passant par la forêt, les fleurs, les roches, etc. Les auteurs, aidés d’une équipe de spécialistes scientifiques, nous invitent ainsi à éveiller notre curiosité au monde qui nous entoure, à nous interroger sur tous ses aspects et, surtout, à nous émerveiller. Un émerveillement qui passe également par les illustrations, absolument superbes, de Bernardo P. Carvalho, à la fois précises quand il s’agit de représenter scientifiquement, mais également poétiques pour illustrer des scènes d’observation, de découverte de la nature.

la-fora_dupla3

Nature n’est pas seulement un ouvrage à vertu scientifique, et il propose également au lecteur un guide d’observation très complet (où trouver l’endroit idéal pour écouter chanter les grenouilles, une carte des roches en France, etc.) et plein de petites activités à réaliser au cœur de la nature (créer une sculpture land-art, faire une couronne de fleurs, devenir pisteur d’animaux, etc.). Il faut d’ailleurs signaler que le début de l’ouvrage donne aussi tous les conseils pour se promener dans la nature et la respecter, sans la dégrader. En fin d’ouvrage, on trouve un glossaire, avec la définition de tous les mots difficiles, une chronologie des dates importances liées à la nature et à sa préservation, et une liste d’organismes et de site internet pour aller plus loin.

la-fora_dupla7

Un très bel ouvrage, diversifié et pourtant complet, en hommage à la nature et à l’envie de passer du temps dehors, à observer les merveilles de notre monde. Indispensable pour tous les amateurs de sciences mais également à tous ceux qui veulent découvrir leur environnement en famille. :)

Nature : l’appel du dehors, Maria Ana Peixe Dias, Inês Teixeira do Rosario, illustré par Bernardo P. Carvalho, traduit et adapté par Elodie Dupau (Milan)
disponible depuis le 21 octobre 2015
9782745974631 – 25€
à partir de 8 ans

Son
1

Le dernier arbre – Ingrid Chabbert & Guridi

9782352412519,0-2747966

Pour cette dernière chronique de l’année, Bob vous parle d’un album intitulé Le dernier arbre qui, on l’espère, annoncera autant d’espoir pour 2016 qu’il y en a pour notre jeune héros dans l’histoire… :)

Alors qu’il s’ennuie, le père de notre jeune narrateur lui évoque les souvenirs de quand il était petit, notamment quand il se roulait dans l’herbe avec son meilleur ami. Lui aussi a un meilleur ami, mais pas de verdure pour s’amuser, seulement les tours grises gigantesques, les routes en bitume, les parcs en béton. Du vert, il ne reste que ces treize brins d’herbe, mais il faut marcher beaucoup pour y arriver… Jusqu’au jour où son meilleur ami lui annonce avoir découvert quelque chose…

★★★★☆

Un petit arbre – sans doute le dernier ? – pousse dans le bitume. Mais comme tout dans la ville de notre petit héros, il disparaîtra au profit d’un immeuble toujours plus haut. Heureusement, une pelle et un vélo vont permettre à nos deux amis de sauver le dernier être végétal de leur monde et de faire grandir l’espoir dans leurs cœurs. Un album qui n’est peut-être pas très original dans sa thématique, mais qui nous touche assurément. D’abord par les mots d’Ingrid Chabbert qui, tout simplement, nous dit les choses avec poésie : les souvenirs, les rêves, les passions, les espoirs… Le texte est court, mais percutant, poignant.

41Lxrgs1NXL

Puis les illustrations de Guridi, qui s’accordent parfaitement au texte et à l’ambiance de cette histoire. Beaucoup de gris, d’ombres et de rapports de taille, afin d’illustrer le caractère oppressant, triste et ans issue de cette ville où la nature n’a pas sa place. Et des verts qui chatoient, qui annoncent la vie et la possibilité de la faire revenir dans l’environnement terne de l’existence des deux petits garçons.
Un très bel album qui nous invite à prendre conscience de la fragilité de la nature et à faire notre possible pour la préserver…

Le dernier arbre, Ingrid Chabbert, illustré par Guridi (Frimousse)
collection Maxi boum
disponible depuis le 29 octobre 2016
9782352412519 – 18€
à partir de 4 ans

Discussion
5

Dans la gueule de l’alligator – Carl Hiaasen

9782364747234

Richard vit en Floride, où il aime aller voir les nids de tortues avec sa cousine Malley. Le jour où celle-ci fugue pour rejoindre un homme rencontré sur le net, Richard ne peut croire à cette disparition volontaire. Heureusement, il rencontre Skink, un ancien gouverneur déclaré mort, grand défenseur des causes perdues, qui va l’aider à retrouver sa cousine, en fâcheuse posture…

Quand Bob l’ouvre grande

★★★★☆

Si vous avez déjà lu du Carl Hiaasen, alors vous connaissez le goût de l’homme pour les polars écologiques et un peu barrés. Dans la gueule de l’alligator ne déroge pas à cette règle et cela grâce au personne de Skink, vieil allumé complètement déglingué, au look totalement improbable, aux ressources stupéfiantes et au mode de vie des plus surprenants. Richard en est resté comme deux ronds de flan lorsqu’il a l’a rencontré pour la première fois, un peu comme nous. Et c’est sans doute tout ce qui fait la saveur de ce roman un peu dingue qui devient très vite une longue course-poursuite semée d’embûches et d’ennuis divers et variés qui impliquent beaucoup de noyades et de chairs dévorées. Il est clair qu’on ne s’ennuie par un seul instant et qu’on retient notre souffle jusqu’au dernier moment. On peut sans doute ne pas adhérer à cette exubérance constante mais j’avoue que cela donne un côté très drôle, en tout cas décalé, à cette histoire qui ne l’est pas tant que ça. La partie écologie du roman s’intègre très bien à l’intrigue générale, l’auteur ne nous assène pas des données à tout bout de champ ou n’est pas insistant, il sait parfaitement bien doser les choses tout en nous en apprenant beaucoup sur la faune locale.
Un excellent polar écologique aux personnages forts et plein de ressources. Une course poursuite haletante et sanglante qui vous laissera sans doute pantelant…

Et dans la bouche de Jean-Michel ?

★★★★★

thedude

Skink ressemblerait à The Dude du film The big Lebowski

Mais NON DE NON quel roman ! Des tortues de mer, de l’alligator, du skate et des personnages qui pètent des étincelles ?! J’ai sincèrement passé l’un des meilleurs moments de lecture de cette Rentrée littéraire. Carl Hiaasen, en indécrottable auteur spirituel nous offre des instants et des personnages floridiens magiques : Skink qui sort du sable pour chasser un braconnier et le dérouiller…moment précieux de lecture à découvrir ! L’action et la détente se mêlent au burlesque pour une lecture riche à l’écriture et la traduction soignées. Je rejoins Bob sur cette part d’écologie qui apporte une dimension supplémentaire à ce policier qui est déjà riche. Quant au parallèle entre Skink et The Big Lebowski qui est fait au début du roman, il n’y a rien à ajouter : cet ancien gouverneur est le sosie du Dude :D En plus électrique et aventurier, certes, mais avec une barbe du tonnerre. Quant au jeune Richard, notons que le courage et la détermination dont il fait preuve pour retrouver et défendre sa cousine sont étonnants : cet adolescent se découvre lui-même des ressources dont il n’avait pas conscience et ce, pour notre plus grand plaisir ! Résultat de cette lecture : mon Bob, je veux partir au bout du monde, laisser pousser ma barbe, défendre des hérons et des tortues en sautant à pieds joints sur des braconniers qui appellerons leurs mères en détalant comme des lapins. On va rigoler hein.
Et n’oublions pas qu’en lisant Dans la gueule de l’alligator, vous deviendrez familier avec le pic à bec ivoire (l’oiseau ci-dessous qui se la pète un peu)…on ne vous dira pas pourquoi, vous n’avez qu’à le lire :)

le-Pic-à-bec-ivoire

Chers adultes, sachez que les aventures de Skink existaient déjà avant (avec plus d’actions, encore plus déjanté) et sont disponibles aux éditions 10/18 :
Queue de poisson  9782264045874
 De l’orage dans l’air  9782264041463
 Presse people  9782264059246

Dans la gueule de l’alligator, Carl Hiaasen (Thierry Magnier)
disponible le 19 août 2015
9782364747234 – 17€
à partir de 14 ans

Son
0

La source, t.1 Errance – Maxime Fleury

9782364746954,0-2629259

Sur une Terre stérile, Albeda et Tilo entament leur Errance, une mission périlleuse dont le but est de rapporter à leur clan le secret de la Source qui, selon la légende, devrait ramener l’abondance. Durant leur marche, les deux jeunes gens vont découvrir les vestiges de l’ancien monde et croiser des tribus hostiles ou des communautés accueillantes… Parviendront-ils à trouver la Source dans ce monde en ruines ?

★★★★☆

Pour son premier roman, Maxime Fleury s’est lancé dans la dystopie, le genre du moment ! Pourtant, ce qu’il nous propose dans ce roman est très différent de ce qu’on lit habituellement, et je pense que cela vient principalement de l’absence de romance à l’eau de rose et de scènes d’action à faire pâlir les réalisateurs de Mission : impossible. En effet, ce qui semble intéresser Maxime Fleury ici, c’est plutôt le rapport des personnages à leur passé, à leur enfermement, à leurs croyances. Et la quête que suivent Albeda et Tilo. Une quête finalement assez obscure, ou en tous cas très vague…puisque lorsque les deux jeunes gens se mettent en route, ils ne savent même pas qu’il existe une multitude de routes différentes… Plutôt mal barrés, non ?

J’ai beaucoup apprécié le fait que, comme les personnages du roman, nous découvrons le monde au fur et à mesure. Nous ne savons rien de ce qui a fait de la Terre un endroit totalement stérile, détruit. Nous n’avons que les légendes, les suppositions avancées par nos héros ou les personnes qu’ils rencontrent sur leur chemin. On meurt de savoir ce qui s’est passé, ce qui a causé cet état du monde et, pourtant, on finit par accepter de ne pas avoir de réponses et de se laisser transporter dans l’aventure que vont vivre Albeda et Tilo. L’écriture de Maxime Fleury en est d’ailleurs parfaite, il ne lui faut que quelques mots pour nous embarquer dans son histoire et nous happer jusqu’à la dernière page. Une dernière page qui nous laisse évidemment sur notre faim, comme tout bon premier tome qui se respecte, et qui nous pousse à guetter la suite avec impatience !

N’hésitez pas aussi à aller lire l’avis de notre cousin le Lapin Blanc sur ce roman !

La source, t.1 Errance, Maxime Fleury (Thierry Magnier)
disponible depuis le 20 mai 2015
9782364746954 – 11€
à partir de 13 ans