Son
0

En vadrouille avec Magali Le Huche

Si vous ne connaissez pas Magali Le Huche, c’est que vous vivez dans une grotte ! Impossible d’être passé à côté de la série des Jean-Michel (qui aura inspiré celui que vous connaissez bien ?) ou bien des Paco ou encore de toutes les dizaines et dizaines d’histoires qu’elle a illustré ! D’ailleurs, si, comme Bob il y a d’autres fans d’Hector, l’homme extraordinairement fort, sachez qu’il vient de sortir, accompagné de la belle Rosa-Lune, en livre-cd chez Didier jeunesse ! Aujourd’hui, on vous propose une petite balade, dans une famille de sorcières et à Lisbonne, dans deux des dernières parutions de la pétillante et fabuleuse illustratrice.

Verte

9782369811954, 0-4090425

Verte a 11 ans et vit avec sa mère, une sorcière. Ne manifestant absolument aucun pouvoir, cette dernière décide d’envoyer sa fille chez sa grand-mère Anastabotte afin qu’elle lui apprenne quelques sorts…

★★★★☆

Roman paru en 1996 sous la plume de Marie Desplechin, c’est Magali Le Huche qui adapte et dessine les aventures désormais bien connues de la petite sorcière au drôle de prénom. (Sérieux, qui appelle son enfant « Verte » ?) Si vous avez lu le roman, vous vous souvenez de sa forme : 4 personnages différents racontent leur version de la même histoire, cette journée particulière où Verte se lance dans la confection d’un sort avec sa grand-mère et ce qui s’en suit… Un procédé que Magali Le Huche adapte avec beaucoup de finesse en mêlant les points de vue dans un récit aussi drôle qu’intelligent. Car Verte n’est pas tant un roman sur la sorcellerie qu’une évocation de la famille, de la difficulté à trouver sa place quand on attend beaucoup de vous et de la séparation. Avec ses crayons et son style inimitable, Verte et son étonnante famille prennent vie dans un tourbillon de couleurs et d’espièglerie. Une BD tendre et ensorcelante, qui ravira les fans du roman ou qui donnera envie à une nouvelle génération de lecteurs de découvrir ce classique de la littérature jeunesse.

verte-p10 verte-p13

Verte, Magali Le Huche et Marie Desplechin (Rue de Sèvres)
disponible depuis le 22 mars 2017
9782369811954 – 14€
à partir de 9 ans
Eléctrico 28

9782368361047, 0-4157803

Amadeo est conducteur de tram à Lisbonne. A bord de son Elétrico 28, il est fier et heureux. Mais voilà que c’est son dernier jour en tant que conducteur… Qui rendra alors les gens heureux, qui aidera les amoureux timides à se faire des bisous ?

★★★★☆

C’est avec Davide Cali que nous retrouvons cette fois Magali Le Huche, pour une découverte du plus célèbre tram de la capitale portugaise : l’Eléctrico 28. Mais également une belle histoire d’amour, où Amadeo, conducteur-cupidon, n’a eu de cesse de rapprocher tous ces garçons et filles qui montaient ou descendaient de son tram sans jamais avoir le courage de s’avouer leurs sentiments. Une petite manœuvre par-ci et une autre par-là auront raison de la timidité de ces amoureux transis. Et rassembler les amoureux est ce qui aura le plus compté dans son métier de conducteur de tram. Mais lorsque son dernier jour de travail arrive, Amadeo se rend compte qu’il lui manque aussi peut-être quelque chose… ? Un très bel album, où la tendresse du sujet comme des illustrations illumine des personnages doux et heureux, où les couleurs chatoyantes nous invitent à découvrir cette ville ensoleillée et où Amadeo trouvera sans doute lui aussi son bonheur. Si avec tout ça on ne vous a pas donné envie de partir en vacances au Portugal !

electrico28_booklet_p8-9_BD

Eléctrico 28, Davide Cali, illustré par Magali Le Huche (ABC Melody)
disponible depuis le 18 mai 2017
9782368361047 – 14€
à partir de 5 ans
Son
0

L’Écureuil, 1. Un démon sous les toits – Fabien Grolleau, Benjamin Mialet et Lou Bonelli

9782848658872,0-3276168

Paris, 1870. Alors que les Prussiens se rapprochent de la capitale, un jeune garçon aux cheveux roux flamboyants, surnommé l’Écureuil, vole de toit en toit, chapardant des bijoux, de la nourriture… Ce qui n’est pas au goût du terrible Max, roi des voleurs et des malfrats de la ville. Mais cette cavale sur les toits de Paris lui fait également rencontrer un certain nombre de personnages…

★★★★☆

Mais qui est donc cet enfant à la chevelure flamboyante et indomptable qui vole au-dessus de Paris ? Passée une introduction où l’on a craint pour sa vie, l’Écureuil bondit de toits en toits, chaparde des bijoux pour les échanger contre de la nourriture, ne se rendant pas forcément compte de ce que cela implique… Et chaque jour, l’Écureuil observe par la fenêtre une belle et triste jeune femme, enfermée dans un dôme, et « fiancée » de Max, le terrible roi des voleurs de Paris. Un roi qui n’apprécie pas tellement qu’un petit rouquin se mêle de ses affaires… Pendant ce temps, la guerre approche des portes de Paris et l’Écureuil fait bientôt la rencontre d’un ramoneur. Puis de Victor Hugo. L’écrivain semble d’ailleurs partager un secret avec le garçon des toits…

Lecureuil-p12-13 Lecureuil-p24-25

Mais c’est un mystère que vous devrez éclaircir en lisant le premier tome de cette série qui n’en comptera que deux ! Certains secrets de l’Écureuil se révèlent déjà dans cette première histoire mais nul doute que nous en aurons encore dans le prochain volume. Un démon sur les toits est en tous cas une première aventure de grande qualité, tant dans le scénario, un brin classique mais qui fait également son charme, dans la plus pure lignée des récits se déroulant à cette époque, que dans le dessin, un style graphique aussi flamboyant que les cheveux de notre héros, et aux couleurs vives et énergiques. Une BD très réussie dont on attend la conclusion avec impatience ! :P

L’Écureuil, 1. Un démon sous les toits, Fabien Grolleau, Benjamin Mialet et Lou Bonelli (Sarbacane)
disponible depuis le 1er juin 2016
9782848658872 – 14,50€
à partir de 10 ans
Son
0

Tempête au haras – Chris Donner et Jérémie Moreau

On connaît bien Chris Donner en littérature jeunesse et l’auteur fait cette fois-ci ses premiers pas dans la bande dessinée, en tant que scénariste et adaptateur de son roman paru en 2012 à l’école des loisirs, Tempête au haras. Au dessin, et au scénario également, on retrouve Jérémie Moreau, jeune dessinateur très remarqué de l’album Le Singe de Hartlepool (à découvrir absolument si vous ne le connaissez pas !)

9782369810520, 0-2704557

Jean-Philippe rêve de devenir jockey. Né dans le haras tenu par ses parents en même temps que Belle Intrigante, il ne se sent heureux qu’entouré de chevaux. Et lorsque la jument met au monde une pouliche, Tempête, il est persuadé qu’elle est le « crack » que tout le monde attend et qu’il montera. Jusqu’au jour où la tempête éclate et vient briser en mille morceaux tous ses rêves…

★★★★☆

Si vous aviez lu le roman original de Chris Donner, point de surprises dans cette histoire fidèlement adaptée. J’y ai retrouvé les mêmes sentiments qu’à la lecture de ce roman qui m’avait beaucoup plu : une histoire simple et touchante sur le handicap et la persévérance, une évocation passionnée des chevaux, un soupçon de suspense et d’aventure, ainsi qu’une belle leçon de courage.

PlancheA_256993

Les illustrations de Jérémie Moreau, à l’aquarelle, sont ainsi en parfaite adéquation avec le récit. La technique se prête idéalement à l’ambiance de Tempête au haras, les palettes de couleurs sont tantôt douces et lumineuses, tantôt sombres et effrayantes. Le mouvement est également indispensable dans une histoire sur les courses hippiques et je trouve les images de Jérémie Moreau vraiment superbes sur ce point. Il n’y a qu’à voir cette couverture, pleine de force et de vie !

Une adaptation du roman de Chris Donner très réussie, brillamment illustrée par Jérémie Moreau, qui se lit avec toute la patience que l’on prend à panser un cheval ou avec toute la fougue d’un cheval au galop. Le choix est vôtre ! :)

Tempête au haras, Chris Donner et Jérémie Moreau (Rue de Sèvres)
disponible le 7 octobre 2015
9782369810520 – 14€
à partir de 9 ans

Son
0

Aliénor Mandragore, t.1 – Séverine Gauthier et Thomas Labourot

9782369811978,0-2704552

Séverine Gauthier est une auteure de BD que Bob aime tout particulièrement, notamment pour son écriture très souvent poétique. Ici, elle change de registre et retrouve Thomas Labourot, avec qui elle avait déjà fait Mon arbre ou encore Garance, deux très belles BD.

Aliénor vit à Brocéliande avec son père, le célèbre enchanteur Merlin. Un jour où il lui transmet ses connaissances sur les champignons, Aliénor, qui l’écoute d’une oreille distraite, découvre une drôle de plante : la mandragore, dont le cri quand on les arrache est capable de tuer. Aliénor arrache la mandragore et survit ! Mais Merlin, qui faisait son petit malin, est tué sur le coup…

★★★★☆

Voilà le point de départ de cette première aventure d’Aliénor Mandragore où un Merlin ronchon ne compte pas rester mort très longtemps. La légende arthurienne est un terreau fertile pour les auteurs de BD ou de romans, et Séverine Gauthier a choisi ici d’évoquer la légende avec humour ! Nous avons donc un vieux Merlin féru de champignons, une Morgane peu commode qui produit du miel, une Viviane qui ne se déplace jamais sans sa baignoire et un petit Lancelot qui apprend à développer son courage. Et nous avons bien sûr Aliénor, courageuse et espiègle, qui se découvre des dons… Le scénario de Séverine Gauthier mélange habilement aventure, humour et légendes bretonnes, les dialogues sont savoureux – j’ai particulièrement aimé la rencontre d’Aliénor avec l’Ermite – et ce premier tome se suffit à lui-même avec une chute aussi drôle que le reste du volume.

alienor_page_03 alienor_page_04

Les illustrations de Thomas Labourot se marient parfaitement avec l’histoire : un découpage dynamique, des personnages expressifs, de magnifiques décors, des couleurs pêchues et plein de petits détails ou scènes d’arrière-plan humoristiques.
En bonus dans ce volume, L’écho de Brocéliance, la feuille de chou de la forêt qui nous offre quelques moments supplémentaires en compagnie des héros de l’histoire, avec une interview de la fée Morgane, une recette de potion magique ou encore des petites annonces et publicités !
Un excellent moment à passer dans la forêt de Brocéliande, une première histoire ébouriffante qui donne très envie de découvrir les prochaines aventures d’Aliénor ! :)

Aliénor Mandragore – 1, Merlin est mort, vive Merlin !, Séverine Gauthier et Thomas Labourot (Rue de Sèvres)
disponible depuis le 2 septembre 2015
9782369811978 – 12€
à partir de 9 ans

4

Ariol – Le coffret de jeux…

coffretariol…coucoule :)
Eh oui ! Vous connaissiez Ariol, la bd de Marc Boutavant et d’Emmanuel Guibert ? Et bien il revient pour votre plus grand plaisir avec des jeux – des classiques – mais revisités sauce petit-âne-et-ses-copains. De quoi ravir les amoureux de ces personnages drôles et impertinents. Soyez sans craintes, le jeu est scénarisé par les auteurs et on retrouve avec bonheur l’univers d’Ariol. Mais qu’y a t-il dans ce coffret ?
Le Pétul’oie / le jeu de l’oie
Le Mistiburge / le mistigri
Le M’émoriol / le mémory
Le Jeu des petits chevaliers / les petits chevaux
Le Ramoto / le rami
Six petites figurines en carton représentant les personnages de la série servent de pions, il y a un dé, le plateau est réversible et les règles des jeux sont sur la boîte. Si, c’est très important de préciser que c’est imprimé sur la boîte comme ça vous serez sûrs de ne jamais perdre ce fichu papier. Je voulais vous montrer des photos de nous en train de jouer mais Bob mangeait du gigot/flageolets en même temps et en a collé plein le plateau.

Ariol, le coffret de jeux coucoule d’Emmanuel Guibert & Marc Boutavent (BD Kids)
sorti le 8 octobre
9782747053303 – 15.90€
à partir de 7 ans